Recruteur

Le coefficient de facturation en intérim

Pour son besoin en recrutement temporaire, une entreprise peut choisir de recruter des salariés intérimaires et donc faire appel à une agence d’intérim. Cette dernière transmettra par la suite la facture de sa prestation sur laquelle on retrouve le fameux coefficient intérim connu aussi sous le nom de coefficient de facturation. S’il se distingue plus particulièrement des autres coûts, c’est qu’il permet de déterminer le prix final de la facture. Comment se calcule-t’il ? Est-il fixe ou variable ? Est-ce le même pour toutes les agences ? Les réponses à suivre.

Que vous facture l’agence intérim ?

Lorsqu’une entreprise utilisatrice a besoin de recruter un salarié pour une durée temporaire mais qu’elle n’a pas les moyens structurels de le faire ou n’a tout simplement pas le désir de s’en charger, elle peut déléguer toute la procédure de recrutement à une entreprise de travail temporaire, ou ETT. Les deux entités concluent un contrat de mise à disposition qui va permettre à l’ETT de trouver le bon profil : durée de la mission, intitulé du poste, compétences ou formation requises, montant du salaire… Ces informations seront prises en compte lors de l’émission de la facture. En effet, plus un profil est difficile à trouver, plus le coût de la prestation sera élevé.

Une fois le salarié intérimaire trouvé, l’ETT conclut avec lui un contrat de mission et devient son employeur officiel. A ce titre, c’est elle qui se chargera de toutes les formalités administratives obligatoires : déclaration de l’embauche, versement du salaire, visite médicale…

Le tarif de l’ETT va donc prendre en compte toute la procédure de recrutement ainsi que toutes les charges administratives. A cela, s’ajoute également la marge commerciale. Si vous souhaitez connaître les détails des factures, n’hésitez pas à lire notre article pour savoir combien coûte le recrutement d’un salarié intérimaire. Chaque prestation n’a bien évidemment pas le même tarif, notamment à cause du coefficient de facturation qui va varier d’une prestation à une autre mais aussi d’une agence à une autre.

Le calcul du coefficient de facturation

Dans le contrat de mise à disposition, l’entreprise utilisatrice communique à l’entreprise de travail temporaire la rémunération brute horaire (taux horaire) qu’elle souhaite verser au salarié. Sur le salaire brut, l’ETT va appliquer un coefficient de facturation. Sa fixation est libre et varie généralement entre 1,71 et 2,5 selon divers éléments : la rareté du profil recherché, la durée de la mission ou encore le type de poste.

Le contrat intérim est considéré comme un emploi précaire. En plus de son salaire, l’intérimaire perçoit donc une indemnité de fin de mission. Son montant est égal à 10% du salaire brut. Sauf cas exceptionnel, il ne prend généralement pas de congés payés durant toute la période de son contrat. Ces derniers lui seront donc versés à la fin de mission. L’indemnité de congés payés correspond elle aussi à 10% du salaire brut. Comme dit précédemment, c’est l’agence intérim qui est l’employeur du travailleur temporaire. C’est donc à elle que revient de payer les charges patronales. Si le coefficient de facturation ne s’applique pas directement sur ces coûts mais uniquement sur le salaire brut, ces frais sont néanmoins pris en compte dans sa fixation.

Comment faire pour baisser le coût de la facture ?

Comme nous l’avons dit précédemment, les coefficients de facturation varient d’une prestation à une autre. L’entreprise utilisatrice n’aura pas la main sur certains éléments tels que la rareté du profil. Concernant la rémunération, c’est elle qui en décide le montant. Pour faire baisser les prix, votre société pourra faire valoir son chiffres d’affaires ou négocier selon le volume de candidats souhaité. Autre astuce et pas des moindres, faites appel à une agence intérim en ligne. L’intégralité de ses process étant dématérialisés, vous obtiendrez des factures moins élevées.

L’intérim de gestion est une solution proposée par les agences intérim qui vous coûtera également moins chère. Elle vous permet d’intégrer au sein de votre société un salarié que vous connaissez déjà pour une durée déterminée tout en vous déchargeant des tâches administratives. La procédure de recrutement n’ayant pas été menée, la facture sera alors moindre.

En conclusion

Salarié en CDD ou intérimaire, quel que soit votre choix cette embauche aura un coût. Le coefficient de facturation est une variable spécifique à l’intérim que vous verrez figurer sur la facture. Directement appliqué sur le salaire brut de l’intérimaire, il diffère selon les agences ainsi que d’autres variables : rareté du profil du candidat, sa rémunération… Pour faire baisser les factures, vous pouvez activer plusieurs leviers comme par exemple recourir à une agence intérim en ligne.

Quitte à dépenser, autant dépenser malin. L’intérim vous permet un gain de temps puisque vous n’aurez pas à gérer toutes les procédures liées à l’embauche et à la gestion administrative. Cela vous fera également économiser de l’argent car recruter un salarié engendre des coûts cachés auxquels on ne pense pas forcément (publication de vos annonces sur des jobboards payants par exemple). Vous souhaitez en savoir plus sur les avantages qu’offrent une entreprise de travail temporaire ou obtenir un comparatif entre le CDD et l’intérim ? N’hésitez pas à lire nos autres articles.

 

Vous souhaitez vous inscrire en agence intérim ? C’est par ici 👇

Trouver mon emploi intérim