Gojobber

Comment calculer mon salaire en intérim

Vous envisagez d’accepter une mission en intérim et vous souhaitez savoir quelle sera votre rémunération ? Pour la calculer, il faudra tenir compte de deux critères : ce que dit la loi et votre poste. Comme pour tous les autres contrats, le fonctionnement et la réglementation de la rémunération en intérim sont encadrés par le droit du travail : taux horaire, primes supplémentaires, indemnités… Le montant de votre paie dépendra aussi des caractéristiques du poste sur lequel vous serez affecté ainsi que vos missions. Pour vous aider à y voir plus clair, focus sur le bulletin de paie d’un intérimaire.

Qui me verse mon salaire ?

Commençons par le commencement. En tant qu’intérimaire, c’est votre agence de travail temporaire qui vous verse votre salaire et vous transmet votre bulletin de paie. En effet, cela fait partie de l’une des spécificités de l’intérim. C’est l’ETT (entreprise de travail temporaire) qui est votre employeur et non l’entreprise utilisatrice pour laquelle vous effectuez la mission. C’est d’ailleurs avec l’agence que vous signez un contrat de mission. Maintenant que vous savez qui vous paye, reste à savoir quand.

D’après le code du travail, le salarié doit être payé au moins 2 fois par mois et l’intervalle entre les deux paiements ne doit pas dépasser 16 jours. Cette caractéristique est dû au fait que le salaire en intérim n’est pas mensualisé. De manière générale, les agences de travail temporaire rémunèrent les intérimaires le 12 du mois suivant. Afin de pouvoir vous verser votre paie et vous remettre votre bulletin, votre ETT a besoin de vos relevés d’heures. Ils doivent obligatoirement être signés et tamponnés par l’entreprise utilisatrice.

Puis-je demander un acompte ?

Compte tenu des critères de versement de la paye, certaines agences vous offrent la possibilité de demander un acompte sur salaire. Cela signifie que vous toucherez une partie de la rémunération d’une période de travail déjà effectuée avant le terme de votre mission. Le montant maximal de l’acompte que vous pouvez demander s’élève généralement à 80% de votre salaire net.

Quel est le salaire moyen en intérim ?

Le montant de votre salaire est fixé par l’entreprise utilisatrice. De ce fait, il est spécifié à la fois dans le contrat de mise à disposition (contrat signé entre l’ETT et la société) et dans votre contrat de mission (celui que vous signez avec l’ETT). Sa fixation doit cependant être conforme au code du travail. Le taux horaire intérim s’élève obligatoirement à 10,03 euros brut minimum, soit le montant du SMIC. En multipliant le taux horaire par le nombre d’heures travaillées, vous obtiendrez le montant de votre rémunération totale brute.

Par ailleurs, la paye versée au salarié en intérim ne peut être inférieure au salaire qu’aurait perçu un salarié embauché en CDI après sa période d’essai sur un même poste et à qualification égale.

Les emplois intérimaires sont considérés comme précaires. Outre votre salaire, vous percevrez donc plusieurs indemnités, à savoir l’indemnité de fin de mission ainsi que l’indemnité de congés payés. L’IFM représente 10% du salaire brut et est versée à la fin de votre mission, tel que son nom l’indique. Quant aux indemnités de congés payés, elles représentent également 10% du salaire brut. En effet, il est d’usage que les salariés en intérim ne prennent pas de jour de congés. Une prime compensatoire est donc versée à la fin de votre contrat.

En tant que salarié temporaire, vous disposez des mêmes droits que les salariés en CDI de la société. De ce fait, vous aurez les mêmes avantages et primes supplémentaires : prime attachée au poste (prime de risque, de froid, de rendement…), 13ème mois, tickets restaurants, panier repas… Si vous effectuez un travail de nuit ou que vous faites des heures supplémentaires, vous bénéficierez des mêmes majorations salariales ou repos compensatoires en fonction de la convention collective ou l’accord de branche dont dépend l’entreprise. Compte tenu de tous ces avantages financiers, un salarié en intérim perçoit un revenu très intéressant.

Bon à savoir : Votre salaire tiendra également compte d’autres critères tels que vos qualifications ainsi que les exigences et les missions du poste à pourvoir durant la durée déterminée ou encore la localisation de la société.

Ai-je droit à des allocations chômage en étant intérimaire ?

L’indemnité chômage d’un demandeur d’emploi ayant été intérimaire n’est pas soumise aux mêmes règles que celles des autres salariés. Pour percevoir l’indemnisation, le travailleur temporaire devra avoir travaillé au moins 88 jours ou 610 heures durant les 28 derniers mois. Les heures de formation mais aussi les heures payées en tant que temps travaillé sont prises en compte dans le calcul.

Les droits d’ouverture au chômage sont les mêmes pour tous les travailleurs : ne pas avoir quitté volontairement sa mission, être apte à exercer un emploi physiquement et mentalement après certification par la médecine du travail, être inscrit à Pôle Emploi…

Le versement s’effectue après une période de carence égale à 7 jours à compter de l’inscription à Pôle Emploi.

En conclusion

Parmi les nombreux avantages qu’offrent le travail en intérim, la rémunération est en tête de liste. En plus de cette dernière, qui doit obligatoirement être égale au minimum au SMIC, vous percevrez diverses indemnités (IFM et congés payés) afin de pallier à la précarité de l’emploi intérim. Vous avez également les mêmes droits que les autres salariés de l’entreprise, soit les diverses primes et avantages en nature ainsi que tout le matériel et espace de travail à disposition (un pass de membre à la salle de sport ou une salle de repas par exemple). En plus d’un salaire plus élevé que les travailleurs en contrat à durée indéterminée, vous bénéficiez également d’autres avantages sociaux.

Envie de vous lancer dans l’intérim ? travailler en interim