Recruteur

Les erreurs à éviter sur votre marque employeur

Pour les Ressources Humaines, le travail de la marque employeur est désormais essentiel. Si elle est bien perçue, elle servira non seulement à attirer les talents mais aussi à fidéliser vos propres employés. Les candidats, tout comme vos collaborateurs, doivent donc être pris en compte dans votre communication. Retrouvez tous nos conseils pour ne pas commettre d’impairs lors de l’élaboration de votre stratégie.

1/ Remettre en cause les bienfaits d’une bonne marque employeur

Cette première erreur peut paraître incongrue et pourtant encore beaucoup trop d’entreprises pensent qu’elles n’ont pas besoin de travailler leur marque employeur. C’est souvent le cas des petites structures ou des grandes entreprises qui ont un gros volume de candidatures dès qu’un poste est à pourvoir. Face à un marché fortement concurrentiel, cette fausse croyance pourrait leur jouer des tours. En effet, la nouvelle génération de salariés a désormais des attentes élevées en termes de qualité de vie au travail et d’épanouissement professionnel. L’environnement au travail est, pour certains, une variable encore plus importante qu’un salaire élevé. Ainsi, si vous faites partie de la vieille école et que votre marque employeur est perçue comme dépassée, vous n’arriverez pas à attirer les jeunes talents.

2 / Penser que votre marque employeur est figée

Votre marque employeur est amené à évoluer de par son environnement interne et externe. Une fois votre stratégie élaborée et mise en place, il faut l’entretenir sur la durée. Analysez les retombées que vous obtenez afin de pouvoir rectifier certains processus le cas échéant : quels réseaux de communication fonctionnent mieux pour votre entreprise ? Votre message permet-il de cibler les bons profils ? Soyez donc ouvert aux changements.

Les meilleurs conseils viendront directement de vos salariés. En étant sur le terrain, ce sont eux qui permettent de faire fonctionner l’entreprise. En relation avec les clients et la concurrence, ils seront les plus aptes à savoir ce qui pourrait améliorer votre marque employeur. Restez donc à leur écoute et prenez en considération leurs réflexions. Cela ne signifie pas forcément que chaque remarque devra être incluse dans votre stratégie mais parmi toutes leurs propositions, vous pourriez bien piocher de bonnes idées à mettre en pratique. Être flexible sera votre plus grande force.

3 / Ne pas être authentique

La culture d’une entreprise ne s’invente pas et les candidats ne sont pas dupes. Si vos valeurs et votre histoire ne sont pas perçues comme étant sincères, les conséquences pourraient être pires qu’un défaut total de communication. Prenez le temps de construire votre culture d’entreprise et réfléchissez aux valeurs qui vous représentent réellement et ce qui vous différencie des autres. Mettez en avant vos salariés et le travail de chacun car ce sont eux qui participent aussi à la construction de votre identité. Présentez vos locaux, vos événements et vos projets.

N’oubliez pas de tenir vos promesses. Si tout ce que vous communiquez ne se produit pas dans la réalité, cela engendrera forcément de la déception chez les candidats. Les avantages autres que financiers offerts par une entreprise sont désormais importants et les candidats en tiennent compte lors de leur recherche d’emploi, surtout ceux qui permettent d’améliorer la qualité de vie au travail. Aussi, si vous proposez une formation et que cette dernière est bâclée ou que vous mettez à disposition une salle de pause mais qu’elle n’est pas confortable, le résultat sera déceptif et vous n’arriverait pas à fidéliser vos employés.

4 / Ne pas avoir de communication multi-canale

La digitalisation des entreprises a complètement révolutionné les pratiques de recrutement. Les CV et lettres de motivations se reçoivent désormais par e-mails, les candidatures se transmettent via des plateformes d’emploi spécialisées et/ou généralistes, les échanges se font sur les réseaux sociaux et les candidats recherchent des informations sur votre entreprise avant de postuler. D’après l’étude Sourcing cadre faite pas l’Apec en 2018, 1 recruteur sur 2 a eu recours aux réseaux sociaux professionnels, notamment LinkedIn et Viadeo afin d’effectuer le recrutement de leur cadre.

Miser toute votre communication sur un seul canal serait donc une erreur car les candidats sont désormais partout. D’autant que cela dépend également des profils que vous ciblez. Certains auront une appétence plus forte pour un canal que pour un autre. Les entreprises qui élaborent leur stratégie uniquement sur les réseaux sociaux tels que LinkedIn, Facebook ou Twitter peuvent se priver d’une partie de leur audience. S’il est vrai que les candidats ont un réel engouement pour ce canal et qu’il représente un relai de communication peu cher, vous ne devrez néanmoins pas négliger toutes les autres ressources qui sont à votre portée.

Pensez tout simplement à votre propre site web et aux pages dédiées aux Ressources Humaines : la page recrutement, la page qui-sommes nous, etc. C’est par ailleurs un support gratuit qui permet de transmettre les valeurs de votre entreprise. Vous pourrez également créer une page présentant votre entreprise sur les jobboards ou plateformes d’emploi.

Si votre communication digitale est importante, pensez également aux canaux plus traditionnels : les foires et les salons, communiqués de presse, campagnes radios, publicités urbaines…

5 / Privilégier l’expérience au détriment du recrutement

Le candidat est désormais considéré comme un client. Lors de son processus de recrutement, il doit vivre une expérience enchantée. Depuis le premier contact jusqu’à l’entretien d’embauche, voire au delà s’il est recruté. Mettre en place un véritable parcours permet d’améliorer l’image et la réputation de votre entreprise. En adoptant les pratiques de marketing RH, l’expérience proposée sera différente selon le profil du candidat afin que votre message corresponde parfaitement à ses attentes.

Améliorer l’expérience d’un candidat lors du processus de recrutement c’est bien mais recruter un talent c’est mieux. Ne perdez pas de vu votre objectif principal, à savoir pourvoir un poste. Vous n’avez, au final, besoin que d’un seul salarié pas d’une centaine. Cela ne sert donc à rien de vouloir attirer trop de candidatures. Pour vous, cela sera une perte de temps et d’énergie. Votre parcours doit donc être pensé comme des étapes qui mènent directement à la rencontre.

6 / Délaisser votre marque employeur lorsque vous n’êtes pas en charge du recrutement

Si vous avez décidé de recourir à une agence intérim pour recruter vos futurs talents, l’erreur à ne pas commettre est de délaisser votre marque employeur. En effet, un salarié en intérim doit être considéré de la même façon qu’un salarié permanent. D’après la loi du travail il bénéficie des mêmes avantages, financiers ou non, que vos autres employés. Quel que soit le type de leur contrat de travail, vos collaborateurs peuvent en effet influer sur l’image de votre entreprise et diffuser un message tant positif que négatif selon les expériences qu’ils ont vécues.

Par ailleurs, lors de la signature du contrat de mise en disposition avec l’agence d’intérim c’est vous seul qui exposez vos exigences et transmettez toutes les informations concernant le poste et votre entreprise. Ces informations données doivent être les plus claires et précises possibles afin que l’agence puissent les retranscrire correctement aux futurs collaborateurs temporaires. Réservez-leur un bon accueil et si nécessaire n’hésitez pas à leur proposer une formation qui présente vos valeurs, votre culture et vos processus internes.

// En conclusion

En tant que recruteurs, travailler votre marque employeur vous apportera de nombreux bénéfices en termes d’image, de réputation, d’acquisition et de rétention de candidats. Prenez garde toutefois à ne pas faire les erreurs encore malheureusement trop commises par certaines entreprises. Elles pourraient avoir un effet plus que néfaste sur votre société. Si les conseils en matière de management RH vous intéressent, n’hésitez pas à parcourir nos autres articles.

 

Pour recruter des salariés temporaires, c’est par ici 👇

Recruter en intérim