Recruteur

L’absentéisme et le présentéisme en entreprise

Si les absences répétées des salariés nuisent à la productivité de l’entreprise et sont souvent le reflet d’un mal-être ambiant, un taux de présence trop important n’est pas bon pour autant. Quelles sont les causes de l’absentéisme et du présentéisme au travail et comment y remédier ? Nous vous dévoilons tout dans cet article.

L’absentéisme au travail

L’absentéisme se définit par le fait de s’absenter de manière habituelle ou systématique d’un lieu où la présence est obligatoire, généralement de son lieu de travail ou d’un établissement scolaire. Ce phénomène, malheureusement présent dans de nombreuses entreprises, fait perdre beaucoup d’argent. D’après le baromètre Ayming, il représente une perte de près de 108 milliards d’euros pour l’économie française. L’association Référentiel a elle aussi mené l’enquête et les résultats convergent : les salariés sont de plus en plus absents depuis 2013. Depuis près de 5 ans, 6 entreprises sur 10 sont touchées par ce phénomène, notamment celles qui comptent plus de 5 000 employés. Les secteurs du transport-logistique, du commerce-distribution et du sanitaire médico-social se détachent particulièrement avec une hausse des absences plus fortes.

La santé serait la 3ème raison invoquée par les salariés pour justifier leurs absences. L’étude menée par Malakoff Médéric en 2018 atteste d’ailleurs que parmi les 2 010 salariés du privé interrogés, 42% se sont fait prescrire un arrêt maladie. Tomber malade, avoir un accident du travail ou partir en congés maternité fait partie des aléas de la vie qu’un salarié n’est pas en mesure de contrôler. Mais ses arrêts pour cause de santé cachent parfois un mal-être beaucoup plus profond : pénibilité du travail, mauvaises conditions de travail, surcharge, stress ou encore mauvaise ambiance au travail et tension entre les équipes. Leur résolution passe alors inévitablement par la remise en cause de son organisation ou du management mis en place. 

Comment lutter contre l’absentéisme ?

Pour lutter contre l’absentéisme plusieurs solutions peuvent être envisagées afin d’améliorer la qualité de vie au travail de vos salariés, enjeu RH majeur. Vous pouvez par exemple proposer des horaires plus souples afin que vos employés puissent concilier leur vie professionnelle et personnelle plus facilement. Vous pouvez également aménager vos locaux en mettant à disposition une salle de détente par exemple. Avec un environnement de travail plus agréable, vos collaborateurs auront une motivation plus importante et seront donc moins enclin à s’absenter.

Une mesure inévitable est la mise en place de plans de prévention des risques psychosociaux. Cela consiste à instaurer des cessions de formation ou d’information. Vous pouvez également proposer des entretiens de suivi individuels plus réguliers avec les salariés que vous sentez fragilisés. Des contre-visites médicales peuvent aussi être une méthode. Toutes ces mesures servent à réduire le stress de vos employés et à leur montrer que vous êtes à leur écoute et que vous souhaitez qu’ils travaillent dans de bonnes conditions. Un salarié motivé verra incontestablement sa performance augmenter. Vous avez donc tout à y gagner.

 

L’intérim comme solution ?

 

L’intérim est un recours envisagé par certaines entreprises pour pallier l’absentéisme. Toujours selon l’étude de l’association Référentiel, 41% des entreprises en France ont fait appel à des agences d’intérim afin de remplacer un salarié parti en congés maladie ou une salariée en congés maternité. Seule 4% d’entre elles ont diminué les horaires de leur activité ou baisser leur production.

L’intérim est en effet une solution immédiate qui, si elle ne permet pas de remédier durablement à un taux d’absentéisme élevé, permet de maintenir sa productivité. Une agence d’intérim a en effet la capacité de proposer des candidats qualifiés pour le poste vacant en peu de temps. Vous n’avez donc plus à vous préoccuper des longues étapes de recrutement tout en étant certain de recruter un salarié motivé ayant les compétences nécessaires.

Par ailleurs, vous n’aurez pas à vous charger des différentes procédures administratives inhérentes au recrutement telles que la DPAE, la visite médicale, l’émission du bulletin de paie ou encore le versement du salaire. Si l’intérim présente un coût, il reste néanmoins inférieur à celui engendré par un recrutement raté.

Le présentéisme, reflet de la culture managériale française

Après l’absentéisme, place au présentéisme. Ce phénomène tout aussi coûteux qu’une absence répétée, consiste à rester au travail sans réellement travailler. Un salarié faisant du présentéisme aura également tendance à venir plus tôt à son bureau et à repartir plus tard, ne posera pas assez de congés ou s’il est malade, il préfèrera venir venir plutôt que de se mettre en arrêt. Selon le cabinet Midori Consulting, les coûts cachés engendrés sont compris entre 2,67% et 4,86% de la masse salariale, soit 13,7 et 24,95 milliards d’euros par an. Encore une fois, la santé comme cause de présentéisme revient sur le tapis. Un salarié ou un cadre malade qui ne se soigne pas se retrouve donc obligé de poser un arrêt maladie bien plus long à cause de son état d’épuisement.

Le présentéisme dans les entreprises est plus important selon les pays. En effet, la culture du travail en France est différente de celle des anglo-saxons par exemple. Ainsi, un salarié français qui fait de gros horaires sera considéré comme plus productif et plus motivé. Ses motifs peuvent être une recherche de reconnaissance de la part de ses supérieurs ou alors la justification d’une promotion ou d’une augmentation de salaire. À contrario, rester trop tard à son bureau pour un employé américain sera perçu comme un manque de productivité. En effet, s’il n’a pas réussi à accomplir toute ses tâches dans la limite de son emploi du temps, c’est qu’il n’est plus assez efficace.

Quelles solutions pour en finir avec le présentéisme ?

Les managers français doivent donc ne plus encourager les excès de zèle de la part de leurs collaborateurs. Si vous êtes confronté à ce problème, il faudra donc repenser totalement votre management et votre organisation. Plusieurs solutions seront à votre disposition comme par exemple ne pas organiser de réunions après 16h ou ne pas envoyer de mails le soir ni durant le week-end. Vos managers doivent être les premiers concernés car ce sont eux qui donnent l’exemple. En appliquant ces méthodes vous augmenterez la performance de vos équipes au sein de votre société et réduirez drastiquement les risques de surmenage et de burn-out.

En conclusion

L’absentéisme et le présentéisme engendrent des coûts dans les sociétés qui les subissent. Une absence à répétition peut être le synonyme d’un manque de motivation d’un travailleur, d’un état de santé dégradé par des conditions de travail éprouvantes ou d’un stress trop intense. Pour y remédier plusieurs méthodes s’offrent à vous en interne sur le long terme telles que l’amélioration de la qualité de vie au travail ou la mise en place de formation et de plans de prévention contre les risques psychosociaux. Afin de maintenir votre productivité sur du court terme, le recours à une agence intérim est souvent une solution envisagée. Quant au présentéisme, mal fortement présent en France, il est souvent le reflet d’un manque de confiance d’un travailleur en ses capacités ou d’un défaut de management. Pour en savoir davantage sur les problématiques RH, n’hésitez pas à parcourir nos autres articles.

Vous avez besoin d’aide dans vos recrutements ? C’est ici 👇

Recruter en intérim