Recruteur

Animaux de compagnie au bureau : autoriser vos employés à venir accompagnés

Amener son chien ou son chat sur son lieu de travail est une tendance qui devient de plus en plus populaire. Que ce soit dans des grandes entreprises ou des jeunes Start-ups, la présence de nos amis à 4 pattes dans nos bureaux n’est pas seulement figurative, elle est aussi utile ! De nombreuses études ont démontré qu’être à proximité d’un animal de compagnie a des bienfaits sur notre santé. En tant que dirigeant d’entreprise, vous aurez donc tout intérêt à prendre en considération cette pratique. Si vous en doutez, voici de quoi vous convaincre du contraire.

Contribuer au bonheur au travail

L’animalerie Wamiz a mené une étude en ligne et les résultats sont sans appel : la présence d’un chien ou d’un chat sur son lieu de travail a des effets bénéfiques sur les salariés. Les entreprises ayant adopté cette pratique ont vu le taux d’absentéisme ainsi que le niveau de stress (60% des sondés) de leurs collaborateurs diminuer. Certaines professions sont soumises à de fortes pressions et le fait de pouvoir se détendre quelques instants avec un compagnon à 4 pattes permet aux employés de se décharger un peu du stress plus ou moins intense qu’ils subissent.

Par ailleurs, le propriétaire d’un animal qui ne laisse plus son chien ou son chat seul à la maison et peut l’emmener avec lui au bureau ressentira moins de stress et moins de culpabilité. Cela permet donc un meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle.

Aux États-Unis, la présence de chiens au bureau ne date pas d’hier. Là-bas, nos amis les bêtes ont d’ailleurs une journée où leur présence en entreprise est plus que jamais plébiscitée. Depuis 1999, un vendredi du mois de juin a lieu le « Take your dog to work » (amenez votre chien au travail). Amazon, Google ou encore Nestlé Purina autorisent désormais les salariés à amener leur compagnon avec eux au travail. Si les chiens sont, sans surprise, les animaux les plus sollicités à 74%, les chats parviennent néanmoins à tirer leurs épingles du jeu avec 42% de sollicitations. Quant aux oiseaux, poissons et rongeurs, ils attirent 15% des sondés.

Depuis des années, les animaux de compagnie sont utilisés à des fins thérapeutiques auprès des personnes seules ou atteintes de dépression. Les bénéfices de la proximité d’un animal sur le bien-être sont donc avérés. L’entreprise Purina a d’ailleurs lancé la campagne « Pets at Work » (animaux domestiques au bureau) afin d’encourager les autres sociétés à autoriser la présence d’un animal.

Améliorer la productivité des salariés

En plus d’améliorer l’ambiance au sein de votre structure, les chiens et les chats de vos collaborateurs permettront une meilleure entente au sein de chaque équipe. Un animal de compagnie dans vos bureaux encouragera la communication et facilitera les échanges entre collègues de travail. Cela permettra également d’augmenter la confiance dans la société.

Autoriser les animaux dans vos locaux sera également une bonne idée car vous verrez votre personnel devenir plus productif. Et pour cause, ils leur permettront d’être plus créatifs et plus apaisés. En étant dans de bonnes conditions de travail, vos collaborateurs auront envie de rester dans votre entreprise. Quand on sait que la fidélisation et la motivation des employés en entreprise est à l’heure actuelle un véritable enjeu RH, laissez un chien accompagner son maître au travail s’avère être un bon concept.

Un animal contribue également à la culture marketing de votre entreprise. En effet, vous pourrez faire du chien ou du chat d’un employé la mascotte de votre société et vous servir de son image pour alimenter vos réseaux sociaux et votre site web. Cela permettra de montrer à vos clients et prospects que la vie à l’intérieur de vos bureaux est agréable et cela leur donnera envie de travailler avec vous. En tant qu’employeur, cela aura également des effets bénéfiques côté recrutement. En effet, vous attirerez plus facilement les jeunes talents au sein de votre entreprise que ce soit pour vos besoins permanents mais aussi vos besoins temporaires. Un intérimaire a autant d’importance et doit être considéré au même titre qu’un salarié en CDI. D’après le code du travail, il dispose des mêmes droits et des mêmes avantages que les autres membres du personnel.

Les dispositions à prendre

En France, seules les structures dans les secteurs de l’administration et de l’alimentaire interdisent les animaux dans les locaux. Il n’y a pas de loi à proprement parlé qui régit cette disposition. Chaque employeur peut donc décider ou non d’adopter cette pratique et de l’autoriser dans son règlement intérieur. Si vous n’êtes pas propriétaire du lieu, il vous faudra demander l’autorisation avant d’appliquer une quelconque mesure.

Par ailleurs, vous devrez bien évidemment consulter chaque équipe afin de voir si la majorité est d’accord pour accueillir un animal. Car même si la plupart des personnes aiment travailler en compagnie d’un animal, ce n’est pas le cas de tout le monde (peur, allergie, etc). Une fois ces questions tranchées et les animaux acceptés, vous devrez définir des règles : le nombre d’animaux au sein de chaque équipe, les espèces permises, etc. Adoptez une politique claire, notamment en ce qui concerne les responsabilités en termes de dommages.

En conclusion

Travailler avec des animaux de compagnie au bureau est loin d’être une idée saugrenue. Aux États-Unis, cette pratique est d’ores et déjà mise en place dans bon nombre d’entreprises. En France, la tendance arrive doucement mais sûrement. Comme le démontrent les différentes études menées, être accompagné d’un animal au bureau permet d’améliorer l’environnement global au sein des équipes, augmente la productivité et le bien-être des travailleurs et permet même de fidéliser votre personnel et de recruter de nouvelles personnes. Si la loi vous y autorise, veillez toutefois à ce que tous les membres du personnel soient d’accord et encadrez la venue de ces fidèles compères à 4 pattes.

Besoin de recruter des salariés, avec ou sans animal, c’est par ici 👇

Recruter en intérim