Recruteur

Dossier : Comment devenir une entreprise responsable en matière de RSE ?

Le développement durable, la consommation éthique ou encore les risques environnementaux sont devenus des sujets prioritaires dans de très nombreux pays. En France, la plupart des consommateurs souhaitent changer leurs habitudes de consommation afin d’être plus responsable. Désormais, ils se tournent donc vers des produits plus respectueux de l’environnement et de l’homme.

Conscientes de ces nouveaux enjeux, de plus en plus d’entreprises s’engagent dans une démarche de RSE. Et vous, parlez-vous stratégie RSE au sein de votre entreprise ? Si ce n’est pas la cas, on vous donne l’occasion de vous rattraper avec ce dossier. C’est parti !

RSE définition

La responsabilité sociale des entreprises, aussi connu sous l’acronyme RSE, désigne les dispositifs mis en place par une entreprise afin de participer au développement durable. Ces derniers auront des impacts positifs non seulement sur la société mais aussi sur l’environnement sans pour autant entraver sa performance. Cette nouvelle organisation devra être construite en collaboration avec toutes les parties prenantes soit les salariés, les partenaires et les fournisseurs mais aussi les clients ou encore les actionnaires.

Une entreprise qui a décidé de mettre en oeuvre une stratégie RSE va plus loin que les différentes normes imposées par la loi. Elle tend à aller vers de bonnes pratiques, comme la promotion de la diversité au sein de sa propre structure par exemple. Une entreprise de service pourra se tourner vers de nouveaux modèles économiques tandis qu’une société dont la production a des impacts environnementaux pourra changer son business model en utilisant des matériaux responsables ou en se tournant vers des fournisseurs plus éthique.

Une entreprise responsable c’est donc une entreprise qui :

  • mesure son impact sur l’environnement,
  • utilise des technologies plus propres,
  • garantit de bonnes conditions de travail,
  • favorise la diversité,
  • fabrique et produits des services verts,
  • favorise l’emploi local,
  • est ouverte au dialogue,
  • lutte contre la corruption,

 

Qui est concerné ?

 

Que vous soyez une grande entreprise de plus de 300 salariés ou une petite entreprise avec 10 collaborateurs vous pouvez tout à fait entreprendre une démarche de RSE. Qu’importe aussi votre statut juridique ou votre secteur d’activité. Selon votre structure néanmoins, il y aura quelques nuances au niveau de vos engagements.

 

/ Vous êtes une grande entreprise ou une entreprise côtées

Depuis 15 ans en France, les grandes entreprises sont soumises à des normes spécifiques. Elles doivent ainsi publier un reporting extra-financier qui fait état de ses impacts environnementaux et sociaux. Elle doit également mettre en place des mesures visant à prévenir ces risques au sein de sa structure, mais aussi veiller à ce que ses partenaires et fournisseurs adoptent les mêmes. Cela peut se traduire par la diminution de la pollution pour les enjeux environnementaux, le respect des droits humains pour les enjeux sociaux ou encore la lutte contre la corruption concernant les enjeux de gouvernance.

 

/ Vous êtes une PME ou un sous-traitant de grande entreprise

Vous êtes vous aussi de plus en plus concerné par votre engagement envers le développement durable. Vos activités et vos pratiques sont scrutées à la loupe, notamment lors d’un appel d’offre. Ce sont généralement les entreprises les plus responsables et engagées qui sont sélectionnées.

Pourquoi faire de la RSE ?

Les raisons d’intégrer une démarche de RSE dans votre stratégie sont nombreuses. C’est tout d’abord une obligation si vous souhaitez préserver les ressources de la planète et continuer à vivre dans la société telle que nous la connaissons. En effet, certaines ressources naturelles actuellement utilisées par les entreprises pour leur production s’épuisent très vite. Il faut donc trouver des solutions de développement durable et lutter contre la pollution.

Avec la mise en place d’actions sociales et environnementales dans votre entreprise, vous démontrez votre prise de conscience et votre responsabilité à vos consommateurs. Ces derniers y attachent en effet de plus en plus d’importance. La communication transparente du mode de fabrication d’un produit, la matière utilisée ou encore le lieu de la production doit être totale. En étant plus responsable et en prouvant votre éthique ainsi que celles de toutes vos parties prenantes, vous aurez une image positive auprès de vos consommateurs.

Enfin, adopter une démarche de responsabilité sociale des entreprises vous permettra de mesurer et d’évaluer vos impacts en matière environnementale et sociétale. Vos risques seront alors mieux identifiés et vous pourrez mettre en oeuvre des actions concrètes et adapter votre stratégie.

QVT et RSE, deux notions indissociables ?

D’après une étude réalisée par L’Usine Nouvelle et Dyson auprès de 229 décideurs de l’industrie au mois d’avril 2019, les démarches environnementales sont celles que les entreprises adoptent en premier lieu lorsqu’elles entament la mise en place de leurs actions RSE.  Ces dernières se traduisent par la réduction de la production de déchets, le recyclage ou encore la diminution de l’empreinte carbone. Viennent ensuite les actions sociales et sociétales. 64% des entreprises déclarent ainsi adhérer à la norme Iso. Référentiel standard international qui concerne les sujets de la gouvernance, des droits de l’homme des conditions de travail de l’environnement ainsi que de la contribution au développement local.

Si l’impact d’une entreprise sur l’environnement est pris en compte par les consommateurs, l’aspect humain est également une notion très importante. Ainsi des sujets tels que la pénibilité au travail, l’hygiène et la sécurité au travail ou encore la prévention des risques psychosociaux sont clairement des leviers de QVT (qualité de vie au travail). QVT et RSE sont donc des notions étroitement liées car se préoccuper du bien-être de ses salariés, de leur motivation et de leur fidélité est une démarche qui tend vers plus de responsabilité sociale.

// En conclusion

La RSE ou responsabilité sociale des entreprises est désormais au centre de bon nombres d’entreprises en France. Quelles que soient leur taille, leur statut juridique ou leur secteur d’activité elles mettent désormais en place des mesures environnementales, sociales et sociétales au sein de leur structure. Produits durables, engagement éthique, rapport de performance et reporting extra-financier mais aussi diversité au sein des salariés et nouvelle organisation sont des exemples de mesures RSE mises en oeuvre par les entreprises.

Que dire de la QVT ? En tant que PME ou grand Groupe, la notion de qualité de vie au travail prend elle aussi une place importante dans la stratégie globale d’une entreprise. Et finalement, QVT et RSE se retrouvent étroitement liées. Car contribuer au bien-être de ses salariés participe à mener une action sociale plus responsable. Les chiffres le prouvent, 69 % des entreprises interrogées déclarent avoir mis en place des dispositifs en faveur de la santé, de la sécurité et de la QVT dans leur politique RSE.

Alors, prêt à vous lancer ?

Recruter en intérim