Recruter un intérimaireDemander une démoJe suis un intérimaire
Accueil Entreprise Comparaison autres contrats
Opter pour un contrat intermittent ou intérim ?
Comparaison autres contrats

Opter pour un contrat intermittent ou intérim ?

Contrat intermittent VS contrat intérim : quelles sont les différences entre ces deux contrats ?
Sommaire

Certaines entreprises ont une activité qui fluctue de manière importante au cours de l'année. Ces intermittences les obligent alors à recruter temporairement des salariés. En France, le code du travail a donc prévu un type de contrat bien spécifique : le contrat intermittent. S'il semble tout à fait approprié à cette problématique d'alternance de travail, le contrat intérim se présente comme une autre solution. Ce dernier a en effet le vent en poupe ces dernières années et de plus en plus de recruteurs préfèrent désormais avoir recours à des agences d'intérim. Quelles sont les différences entre ces deux contrats ? On fait le point.

Définition du contrat intermittent

Le travail intermittent se caractérise par l'alternance entre des périodes travaillées et non travaillées. Obligatoirement prévu par un accord collectif, ou à défaut par accord de branche, il doit faire l'objet d'un CDI conclu par écrit et comporter certaines clauses obligatoires. Un employeur ne peut donc établir un contrat intermittent de sa propre initiative.

Ce CDI bien particulier sert donc à pourvoir un emploi permanent qui possède un rythme de travail bien spécifique. L'intermittent du spectacle est le plus connu mais un moniteur de ski par exemple pourrait tout à fait bénéficier de ce type de contrat.

Le contenu du contrat

Ce contrat de travail doit mentionner :

  • La qualification du salarié,
  • Sa rémunération,
  • La durée annuelle minimale de travail,
  • La période de travail,
  • La répartition des heures de travail durant chaque période.

En France, la durée de travail légale d'un salarié est de 35 heures par semaine. Le contrat intermittent étant très particulier, le volume d'heures de travail est alors différent. La durée minimale que le salarié doit effectuer par année est précisée dans le contrat de travail par l'employeur et dépendra donc de la fluctuation de l'activité. Cette durée peut néanmoins être dépassée si nécessaire, avec toutefois une certaine limite. Les heures dépassées ne doivent pas excéder le tiers de la durée fixée par le contrat, sauf si le salarié est d'accord pour travailler plus.

Le contrat de travail intermittent n'étant ni plus ni moins qu'un CDI particulier, le salarié concerné doit être considéré au même titre que les salariés en CDI classique et donc bénéficier des mêmes droits en termes de rémunération (primes diverses, tickets restaurants, etc), ancienneté ou de tout autre avantage (formation, tarifs réduits pour des cours de sport, voiture de fonction, salle de pause...)

Le recours à une agence d'intérim

Chaque année en France, de plus en plus de contrats en intérim sont signés. S'ils sont de plus en plus plébiscités par les entreprises, c'est qu'ils présentent de nombreux avantages.

Pour rappel, le recours à l'intérim engage trois parties : vous, en tant qu'entreprise utilisatrice, l'agence d'intérim et le salarié intérimaire. Vous allez signer un contrat de mise à disposition avec l'agence d'intérim afin de l'autoriser à recruter un salarié temporaire pour vous. Vous y préciserez, entre autres, le montant du salaire, l'intitulé du poste, la durée du travail. Toutes ces informations se retrouveront par la suite dans le contrat de mission qui sera conclu entre l'intérimaire et l'agence d'intérim. C'est cette dernière qui est l'employeur du salarié temporaire. À ce titre, c'est donc elle qui prendra en charge toute la gestion administrative relative au recrutement tels que la DPAE, le versement du salaire, l'émission du bulletin de paie ou encore la visite médicale.

Le droit du travail encadre strictement le recours à des salariés intérimaires. Pour qu'une entreprise puisse embaucher un intérimaire, il faut que son motif fasse partie de ceux autorisés par le code du travail. Parmi les plus utilisés, on retrouve les hausses d'activité, la saisonnalité de l'activité ou encore le remplacement d'un salarié absent pour congé.

Durée des missions et rémunération

La durée des contrats en intérim ne peut excéder 18 mois, renouvellement inclus. Ce sont néanmoins des contrats plus souples que les CDD car ils ont une spécificité : la période de souplesse. Grâce à elle, les entreprises peuvent au choix prolonger ou raccourcir la durée de la mission des intérimaires sans avoir besoin de faire d'avenant.

Le montant de la rémunération des salariés intérimaires est généralement plus élevé que celui des salariés en CDI. Cela s'explique par le fait que les salariés intérimaires perçoivent des indemnités de fin de mission ainsi que des indemnités de congés payés. Le montant de chacune d'entre elles est égal à 10% de la rémunération totale brute. À titre d'exemple, si la totalité de la rémunération s'élève à 18 500 euros, l'indemnité de fin de mission sera de 1850 euros.

Bon à savoir : d'après le code du travail, les intérimaires disposent des mêmes droits et avantages que les salariés en CDI au sein de votre entreprise. Ainsi, si vos salariés perçoivent des primes ou ont droit à un titre restaurant par exemple, les intérimaires en bénéficient également.

Pourquoi recruter des intérimaires plutôt que des salariés sous contrat intermittent

Le contrat intermittent n'est autre qu'un CDI spécifique. Si l'alternance des périodes travaillées et non travaillées concerne votre entreprise, il peut être en effet un bon choix. Encore faut-il trouver le bon salarié. En effet, un CDI engage une entreprise durablement et les coûts d'un mauvais recrutement peuvent être importants.

Le recours à une agence d'intérim vous permet de pourvoir un emploi très rapidement et d'avoir un salarié qualifié pour une durée de mission de votre choix. Par ailleurs, vous n'avez pas à gérer le recrutement ni les charges administratives. Si votre activité fluctue fortement et que vous pouvez vous permettre d'embaucher durablement un salarié, il est bien évident que le contrat intermittent sera l'option finale. Dans un premier temps, vous pourrez vous servir de l'intérim afin de faire le bon recrutement. Ce contrat temporaire peut être un bon moyen afin de faire une pré-embauche en CDI. Le temps de la première mission, vous pourrez alors évaluer les compétences professionnelles et la personnalité du salarié et être certain qu'il convient à l'emploi proposé. S'il vous convient, vous pourrez alors lui proposer un CDI sous forme de contrat intermittent.

Bon à savoir : certaines agences d'intérim offrent la formation nécessaire pour l'emploi proposé dans les entreprises utilisatrices à leurs salariés intérimaires.

En conclusion

Le code du travail en France propose de nombreux types de contrat afin que chaque entreprise puisse renforcer leur main d'oeuvre de manière adéquate en fonction de leur activité. Pour les entreprises dont les périodes travaillées et non travaillées s'alternent systématiquement au cours d'une année, il existe le contrat intermittent. Ce CDI un peu particulier permet de déterminer les périodes ainsi que la durée de travail dans ses périodes durant lesquelles le salarié occupera l'emploi.

Recruter en CDI, même par intermittence, est un enjeu important. Le recours à l'intérim se révèle donc être une bonne solution dans un premier temps. En plus de ne pas avoir à vous occuper du recrutement et des charges administratives (versement du salaire par exemple), vous avez l'assurance d'avoir un intérimaire avec la compétence professionnelle nécessaire pour l'emploi à pourvoir et prêt à travailler rapidement. Lors de ses missions, vous pourrez ainsi évaluer ses qualifications et voir s'il s'intègre bien à votre entreprise. Si tel est le cas, vous pourrez alors lui proposer un emploi de manière permanente et intermittente.

Le recours à des agences d'intérim afin de faire des pré-embauches en CDI est une solution que certaines entreprises n'ont pas hésité à utiliser, surtout lorsque le profil recherché est pénurique. Vous souhaitez embaucher un intérimaire ? C'est ici

Je recrute

Vous aimerez aussi

Améliorer la qualité de vie au travail de ses employés

Vous souhaitez voir vos salariés souriants et épanouis ? Facile, il suffit d'améliorer leur quotidien au travail. On vous dit comment dans la suite.

Comment calculer le coût d’un salaire d'un intérimaire ?

Comment est fixé le salaire d'un intérim et quel sera le coût d'une embauche pour vous ? C'est ce que nous vous dévoilons dans cet article.

Pourquoi les intérimaires sont essentiels durant cette période sous Covid-19

Face au manque de personnel, les recruteurs français se tournent plus que jamais vers l'intérim pour leurs besoins en recrutement.
Découvrir plus d'articles
Devenir recruteur indépendantLa Gojob FoundationGojob recrute