Gojobber

L’intérim, comment ça marche ?

Vous êtes à la recherche d’un emploi et vous envisagez d’avoir recours à une agence de travail temporaire ? Vous avez raison ! Le contrat intérim est le nouveau CDD. Le marché de l’intérim en France se porte bien et de plus en plus d’entreprises privilégient l’embauche d’un intérimaire pour leurs besoins en recrutement temporaire. Quel que soit le poste que vous recherchez ou votre niveau d’expérience, vous trouverez forcément l’emploi qui correspond à vos attentes. Dans cet article, nous avons donc décidé de vous faire découvrir comment va se passer votre parcours au sein d’une agence intérim, depuis votre inscription jusqu’à la signature de votre contrat en passant par la recherche d’emploi. Focus sur le nouveau contrat en vogue.

S’inscrire auprès d’une agence intérim

L’inscription en ligne auprès d’une agence intérim est forcément la première étape. Le processus peut bien évidemment varier selon les agences de travail temporaire mais de manière générale, voici comment cela se passe :

1. L’inscription

Comme dans n’importe quelle inscription, il vous faudra fournir quelques renseignements. Certains vous concerneront personnellement : votre nom et prénom, votre date de naissance, votre nationalité, vos coordonnées (adresse postale, numéro de téléphone, email), votre nationalité… Afin que votre futur contrat de travail puisse être établi, il vous faudra renseigner votre numéro de sécurité sociale et si vous voulez être rémunéré, votre RIB. Les autres informations sont d’ordre professionnelles. Elles concernent votre expérience, votre formation et vos compétences, vos diplômes… mais aussi le poste que vous recherchez, votre zone géographique de recherche, le montant de la rémunération souhaité, vos disponibilités (mission longue ou courte, à temps plein ou à temps partiel).

2. La rencontre avec les équipes

La deuxième étape consiste à rencontrer l’agent qui va prendre en charge votre dossier. Cette rencontre se fera soit par téléphone soit directement sur place si l’agence possède des antennes physiques. Il vous suivra et vous accompagnera tout au long de votre recherche d’emploi. Vous pourrez également compter sur lui pendant le déroulement de votre mission mais aussi une fois que cette dernière sera terminée.

3. La recherche de travail

Globalement, les agences de travail temporaire utilisent les mêmes méthodes de correspondance de profil afin de vous proposer une mission. Elles vont tout simplement comparer votre profil professionnel avec les offres de leurs entreprises partenaires qui sont disponibles et voir si l’une ou plusieurs d’entre elles vous correspondent.

4. Postuler à une offre d’emploi intérim

Une fois qu’une offre d’emploi vous plaît et correspond à toutes vos attentes en termes de salaire, de missions, de durée… vous n’aurez simplement qu’à postuler. Votre agence proposera alors votre candidature à l’entreprise et si cette dernière aime votre profil, vous décrochez la mission !

Travailler en intérim

Les différents contrats

Le fonctionnement de l’intérim est spécifique et diffère du CDD car il engage non pas deux mais trois parties à savoir vous, l’intérimaire, l’entreprise utilisatrice et l’agence de travail temporaire. L’entreprise utilisatrice et l’ETT signent un contrat de mise à disposition. Ce contrat autorise l’agence à effectuer la recherche de candidats pour la ou les missions proposées par l’entreprise. Il donne également toutes les informations administratives telles que le montant du salaire, la période de la mission, le type de poste…

Les intérimaires quant à eux signent un contrat de mission avec l’agence de travail temporaire. Ce contrat reprend les mêmes informations administratives que dans le contrat de mise à disposition. Par ailleurs, ce contrat de travail fait donc de l’ETT votre employeur officiel. A ce titre, c’est donc elle qui va vous remettre votre bulletin de paie, verser votre salaire, vous faire passer la visite médicale… Elle partage également la responsabilité de votre santé et de votre sécurité sur votre lieu de travail avec l’entreprise utilisatrice. Cela se traduit par la prise en charge de l’éventuelle formation en termes de sécurité et de la fourniture de vos EPI si votre mission en sollicite.

Les missions intérim

En France, le recours à des intérimaires est strictement encadré par le Droit du travail. Ainsi, les contrats temporaires ne peuvent pas être conclus pour des missions durables. Par ailleurs, leur motif de recours doit correspondre à ceux prévus par la loi :

  • accroissement soudain de l’activité ;
  • remplacement d’un salarié de manière temporaire ;
  • etc.

Quel que soit son motif, un contrat de travail temporaire ne peut avoir pour objet, ni pour effet, de pourvoir un emploi lié à l’activité normale et permanente de l’entreprise.
Le contrat de mission peut avoir un terme précis ou non suivant les cas de recours. La durée ne peut excéder 18 mois consécutifs (cas exceptionnels pouvant aller jusqu’à 24 voire 36 mois), renouvellement inclus. Le contrat peut être renouvelé 2 fois sans toutefois excéder la durée maximale.

Le salarié bénéficie des mêmes droits que les salariés en CDI au sein de l’entreprise pendant toute la période de sa mission. Il peut donc profiter de tous les avantages financiers tels que les primes (prime de rendement, prime de froid, 13ème mois…) mais aussi tous les avantages en nature comme les tickets restaurants et les éventuels accès à des infrastructures (salle de sport par exemple) et enfin d’avantages sociaux.
Le montant du salaire de l’intérimaire doit être au moins égal à celui qu’aurait perçu un autre salarié de l’entreprise pour un même poste et avec les mêmes qualifications après période d’essai. Si de nombreux salariés décident de travailler en tant qu’intérimaire, c’est que la rémunération est reconnue pour être très avantageuse. En effet, le statut des intérimaires est considéré comme précaire. Pour pallier à cette situation, ces derniers reçoivent en plus de leur rémunération plusieurs indemnités :

  • L’indemnité de fin de mission, comme son nom l’indique, est versée à la fin de chaque mission et correspond à 10% du montant de la rémunération brute.
  • L’indemnité de congés payés est elle aussi versée en fin de mission et correspond au même montant. Tout comme pour les contrats à durée déterminée, les salariés intérimaires ne peuvent pas prendre de jour de congés durant toute la durée de leur mission, c’est pourquoi ils reçoivent cette prime.

Bon à savoir : Le FASTT est une Association à but non lucratif financée par les agences intérim et gérée par les partenaires sociaux dont leur objectif est d’aider les intérimaires dans leur vie quotidienne et leur faciliter l’accès au logement, au financement de crédit, à accéder à la mutuelle dédiée…

Agence intérim classique VS agence intérim digitale ?

La digitalisation touche toutes les entreprises et en tant que telle, les ETT ne sont pas épargnées. Depuis maintenant quelques années, des ETT dont le fonctionnement est entièrement dématérialisé font leur apparition sur le marché de l’intérim et viennent concurrencer les ETT traditionnelles.

Le service proposé est plus avantageux, non seulement pour les entreprises mais aussi pour l’intérimaire. En effet, vous n’aurez pas à vous déplacer pour faire votre recherche d’emploi et pourrez consulter les offres n’importe où. La procédure d’inscription et d’embauche étant entièrement en ligne, vous n’aurez pas à imprimer des tonnes de documents, tout se fera depuis un ordinateur.

En conclusion

En France, le recrutement de salariés en intérim est de plus en plus fréquent car il offre de nombreux avantages, autant pour les sociétés que pour le salarié. Cet engouement a contribué a changé l’image de l’intérim et il est désormais possible de trouver un travail en tant qu’intérimaire quelle que soit sa catégorie socio-professionnelle : ouvrier, employé et même cadre. Vous savez désormais comment ça marche, il ne reste plus qu’à vous inscrire.

Trouver mon emploi intérim