Chercher une missionMon CashSe connecterJe suis une entreprise
Accueil Médias
Il faut réinventer le travail d'urgence
Médias

Il faut réinventer le travail d'urgence

C'est un challenge audacieux auquel nous invite Pascal Lorne, fondateur et dirigeant de Gojob, plateforme d'intérim digital, dans son ouvrage "10 jours pour hacker le travail".
23 juin 2020
Focus RH
Sommaire

Vous venez de publier un essai sur la nécessité de repenser le travail. Quel constat faites-vous ?

Avec 20 ans d'expérience dans le digital et après avoir vécu plusieurs années aux États-Unis, j’ai constaté, à mon retour en France, que les entrepreneurs, tout comme les salariés, étaient étouffés par un système dont ils ne comprennent plus le sens. La vraie question est : comment et pourquoi travailler?

La crise du Covid a-t-elle changé notre regard sur le travail ?

Elle n’a fait qu’accentuer un malaise déjà existant. Certains salariés ont pu passer en télétravail, et le phénomène va se développer au regard des opportunités qu'il représente.

Mais cette crise a aussi encouragé à porter un nouveau regard sur le travail car les salariés ont aujourd’hui besoin de s'investir dans des missions qui font sens à leurs yeux...

Plus que jamais, le travail est vecteur de dignité humaine. Le confinement a permis de comprendre que cette dignité humaine doit être visible de l’extérieur.

Cela suppose de réaliser ce qui fait sens pour soi et non de s’enfermer dans le pseudo confort d’un CDI qui tôt ou tard finit par nous scléroser.

A vous entendre, le CDI serait un pis-aller...

Ce que je constate en côtoyant des centaines d’intérimaires sur le terrain depuis 5 ans, c’est que le CDI, bien souvent, empêche le salarié de se réaliser pleinement.

Ce dernier doit se poser pour imaginer sa vie dans 3, 5 et 10 ans. Sans projet ni créativité, le collaborateur se sent vite à l’étroit et risque de perdre en compétences.

Votre essai dessine les contours d'une nouvelle société du travail à partir de 10 propositions. Quelles en sont les principales ?

D'une part, et cela semble fondamental, il faut réhabiliter l’apprentissage et l’ouvrir à tous les corps de métiers de façon à faire découvrir la réalité du monde du travail dès le plus jeune âge. Il s’agit d’en simplifier les modalités administratives afin de le rendre accessible au plus grand nombre.

Ensuite, magnifier le chômage alors que la société française tend à le stigmatiser. Cela suppose tout un travail de communication, le chômage étant une opportunité pour se renouveler. Enfin, il faudrait aller vers des contrats moins clivants. Le CDI n’est rien moins qu’un dispositif élitiste excluant bon nombre d’individus à l’accès à un emprunt, ou un achat conséquent. D’autres pays ont des critères plus souples que les nôtres pour accéder à la propriété... Telles sont quelques-unes des possibilités qui pourraient redéfinir le travail de demain.

Est-ce possible, alors même que l’avenir semble incertain ?

Il s’agit de réconcilier les salariés avec la mission et le but premier de l’entreprise. Entrepreneurs comme chefs d’entreprise doivent clairement expliquer à leurs collaborateurs la finalité de leurs entreprises et ne pas se cacher derrière des valeurs qu'ils n’appliquent pas.

Lorsqu'un entrepreneur propose une vision claire, lorsqu'il parvient à faire rêver ses salariés, ces derniers n’en seront que plus productifs. Si l’individu croit en ce qu'il fait, il se dépasse. Mais cette mutation s'appuie sur une réflexion nourrie.

Et pour ceux qui n’ont pas d’emploi ?

Comme je l’ai dit, le chômage est une occasion de se réinventer, de se recentrer sur soi afin de comprendre les moteurs qui nous animent, les valeurs qui nous guident...

Se retrouver en tête à tête avec soi-même permet d’être au clair avec ses attentes et offre souvent l’occasion d'un changement bénéfique.

L'article est à retrouver ici.

Vous aimerez aussi

Mobilisation Générale pour les Jeunes

Pascal Lorne était l'invité de la matinale LCI pour débattre en plateau sur l'emploi et la mobilisation générale pour les jeunes suite au discours du Président de la République, Emmanuel Macron à Chambord, mercredi 22 juillet.

Comment calculer mon salaire en intérim

Pour calculer son salaire en intérim, il faut prendre en compte certaines rémunérations supplémentaires qui n'existent pas avec les autres contrats de travail.

Les 10 fausses idées reçues sur l’intérim

"Les salaires en intérim sont bas", "on ne trouve que des emplois non qualifiés en intérim". Stop aux préjugés ! Découvrez les 10 fausses idées reçues sur l'intérim.
Découvrir plus d'articles
Devenir recruteur indépendantLa Gojob FoundationGojob recrute