Help Ukraine 🇺🇦 Chercher une missionMon CashNous contacterSe connecter🇺🇸Je suis une entreprise
Accueil Médias
Tribune | Intérim : le marché doit garantir des résultats !
Tribune | Intérim : le marché doit garantir des résultats !
Médias

Tribune | Intérim : le marché doit garantir des résultats !

Les agences d'intérim doivent se transformer si elles veulent surmonter leurs difficultés de recrutement prévient Benjamin Vallat. Les nouvelles technologies, notamment l'intelligence artificielle, pourraient les aider à révolutionner leurs méthodes.
27 mai 2022
Les Echos

Alors que les difficultés de recrutement se concentraient jusqu'à présent sur les « cols blancs », elles se retrouvent désormais aussi chez les « cols-bleus ». Les agences d'intérim, qui emploient 80 % de profils peu, voire pas qualifiés, sont les premières concernées par ce nouveau phénomène. Face à cette situation, la transformation digitale de leurs process apparaît comme une voie prometteuse.

Les chiffres sont sans appel : l'association des Directeurs de Ressources Humaines (ANDRH, étude octobre 2021) évalue aujourd'hui à 80 % la proportion de ses membres confrontés à la pénurie de main-d'oeuvre. Le bâtiment et l'hôtellerie-restauration, notamment, peinent à attirer les candidats, suivis de près par l'industrie.

Manque de formation

L'une des raisons pouvant expliquer ce phénomène est d'ordre psychologique : depuis la crise sanitaire, les exigences et attentes autour du travail évoluent. Ayant pris conscience que la vie pouvait être guidée par d'autres aspirations, les actifs sont aujourd'hui en quête de sens.

Aussi, ils sont de moins en moins enclins à accepter des métiers ne correspondant plus à leurs désirs, de surcroît lorsqu'ils présentent une forte pénibilité. Une autre explication possible est d'ordre conjoncturel : dans un contexte inflationniste avec la montée des prix de l'énergie, notamment de l'essence, leur mobilité est considérablement freinée.

Pourtant, malgré la pénurie de ressources constatée dans pratiquement tous les secteurs, nous ne sommes pas au plein-emploi. Alors quel est le problème ? La profonde asymétrie qui existe aujourd'hui entre l'offre et la demande est liée à la fois à un manque de formation et d'information.

Retrouver de l'efficacité grâce à l'IA

Faute de qualifications suffisantes, de nombreux candidats s'empêchent en effet de répondre à certaines annonces, quand d'autres ignorent tout simplement l'existence d'offres correspondant à leur profil ou à leurs aspirations. Résultat, dans l'intérim notamment, le taux de service, c'est-à-dire le nombre de candidats présentés par une agence à son client employeur par rapport à sa demande initiale, peine à dépasser la barre des 35 %.

Une situation qui se révèle un véritable frein à la croissance pour les entreprises qui ont besoin d'une main-d'oeuvre ponctuelle, rapidement, pour faire face à un pic de charge. D'où la nécessité pour le secteur de l'intérim de révolutionner ses méthodes.

Certains professionnels du recrutement ont trouvé la parade en s'engageant résolument dans la transformation de leurs process. Dans ces agences d'intérim nouvelle génération, les technologies d'IA et d'automatisation se mettent résolument au service des conseillers, de leurs clients et des candidats. L'objectif : augmenter le taux de service, en adressant les bons talents, au bon moment.

Montée en compétences des intérimaires

L'Intelligence Artificielle vient ainsi passer au crible des milliers de CV pour faire un tri à grande échelle sur les compétences, les aspirations, la compatibilité géographique et les retours d'expériences. Les algorithmes matchent ensuite ces profils avec les offres de la base de données de l'agence, puis proposent à l'employeur ceux qui correspondent le mieux avec son besoin. En parallèle, les outils d'automatisation se chargent de transmettre l'information aux potentiels candidats en temps quasi réel.

Mais ces technologies ne se limitent pas à améliorer le matching, elles offrent aussi des possibilités intéressantes pour favoriser la montée en compétences des intérimaires. Avec précision et rapidité, les outils d'automatisation identifient les écarts entre les compétences du candidat - hard et soft skills - et celles requises pour un poste donné. Or, dans l'intérim, les annonces concernent bien souvent des emplois peu qualifiés, qui ne nécessitent que de courtes formations pouvant, le plus souvent, être dispensées via des plateformes d'e-learning.

Les agences d'intérim peuvent ainsi accompagner les candidats sur cette montée en compétences et élargir, de fait, le nombre de propositions à leurs clients.

Triple bénéfice

Les nouvelles technologies dans l'univers du recrutement présentent ainsi un triple bénéfice. Elles permettent aux agents recruteurs de ne plus perdre 40 à 50 % de leur temps sur le tri des CV, et ainsi de dédier une part beaucoup plus importante à leur mission d'accompagnement des candidats vers l'emploi, voire de procéder à de vrais entretiens de coaching, des services traditionnellement réservés aux « cols blancs ».

Les candidats, quant à eux, accèdent à un plus grand nombre d'offres d'emplois ciblées, qui correspondent à leurs contraintes et aspirations. Enfin, les employeurs voient leur taux de service monter en flèche, régulièrement au-delà des 70 à 80 % ! Surtout, en garantissant le résultat et non plus seulement les moyens, ces agences d'intérim boostées à l'IA évitent aux employeurs d'éparpiller leurs demandes chez des dizaines de prestataires.

Au final, ce nouveau modèle se révèle vertueux pour toutes les parties prenantes et réduit significativement les déséquilibres actuellement constatés sur le marché.

Benjamin Vallat est Directeur Général Adjoint de Gojob.

Benjamin Vallat

Pour lire l'article, cliquez ici.

Vous aimerez aussi

arrêtons les préjugés sur l'intérim

Les 10 fausses idées reçues sur l’intérim

"Les salaires en intérim sont bas", "on ne trouve que des emplois non qualifiés en intérim". Stop aux préjugés ! Découvrez les 10 fausses idées reçues sur l'intérim.
calcul du salaire en interim

Comment calculer mon salaire en intérim ?

Pour calculer son salaire en intérim, il faut prendre en compte certaines rémunérations supplémentaires qui n'existent pas avec les autres contrats de travail.
Découvrir plus d'articles