Infos Covid-19Chercher une missionMon Cash
Nouveau
Se connecterJe suis une entreprise
Accueil Médias
Qui sera lauréat des Victoires de la croissance durable ?
Qui sera lauréat des Victoires de la croissance durable ?
Médias

Qui sera lauréat des Victoires de la croissance durable ?

Les finalistes se retrouveront le 29 juin lors d’une soirée en direct sur le site internet du “Figaro”.
07 juin 2021
Le Figaro

C’est la dernière ligne droite pour l’édition 2021 des Victoires de la croissance durable. Avec ce prix, l’association d’entrepreneurs CroissancePlus, KPMG, BNP Paribas et Le Figaro distinguent chaque année une entreprise qui conjugue performance économique et impact positif.

Les Victoires de la croissance durable reposent sur une double conviction. D’une part, la France a la capacité de faire grandir des PME et des start-up qui deviendront des entreprises de taille intermédiaire, des “scale up”. D’autre part, cette croissance peut être vertueuse et responsable.

Les candidatures de cette édition 2021 étaient ouvertes à des sociétés indépendantes, réalisant au moins 10 millions d’euros de chiffre d’affaires et dont la croissance annuelle a été d’au moins 10% sur les trois derniers exercices clos.

Le jury, composé de représentants des quatre organisateurs, du précédent lauréat et de personnalités qualifiées, s’est réuni le 28 mai pour sélectionner les finalistes.

Le 29 juin, ils seront présents lors de la soirée qui sera retransmise en direct sur lefigaro.fr. Chacun fera un pitch pour défendre son entreprise. A l’issue de ces présentations, le lauréat 2021 des Victoires de la croissance durable sera élu par le jury et par les internautes qui pourront prendre part au vote.

Quand il a lancé Gojob en 2015, Pascal Lorne avait déjà une vie d’entrepreneur bien remplie. Il avait participé à la création de la société de cartographie Ismap, puis il a fondé la start-up d’applications pour téléphones mobiles Miyowa en 2003. L’entreprise a été vendue en 2011 et, après une pause, Pascal Lorne a décidé de s’attaquer à sa manière au mal lancinant du chômage avec Gojob, plateforme d’intérim numérique.

Seuls sont importants le savoir-faire, le savoir être et l’envie de bosser
Pascal Lorne

Expliquait-il au Figaro lors de la création de l’entreprise. En partenariat avec l’Ecole polytechnique, Gojob a développé un algorithme qui, pour les personnes éloignées de l’emploi, élimine les biais discriminants.

Actuellement, 350 000 personnes sont inscrites sur la plateforme qu’utilisent 900 sociétés. De son expérience, Pascal Lorne a tiré un livre de propositions, 10 jours pour hacker le travail (Débats publics). Gojob, qui a adopté le statut d’entreprise sociale et solidaire (ESS), a réalisé 40,5 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020 contre 7 millions en 2017.

Un article à retrouver ici

Vous aimerez aussi

calcul du salaire en intérim

Comment calculer mon salaire en intérim ?

Pour calculer son salaire en intérim, il faut prendre en compte certaines rémunérations supplémentaires qui n'existent pas avec les autres contrats de travail.
arrêtons les préjugés sur l'intérim

Les 10 fausses idées reçues sur l’intérim

"Les salaires en intérim sont bas", "on ne trouve que des emplois non qualifiés en intérim". Stop aux préjugés ! Découvrez les 10 fausses idées reçues sur l'intérim.
Découvrir plus d'articles