Recruteur

Recruter un intérimaire en attendant un nouveau salarié en CDI

Vous venez de recruter un salarié en CDI mais pour des raisons personnelles ou professionnelles, sa prise de poste effective ne sera pas immédiate. En attendant son arrivée au sein de votre entreprise, vous devrez recruter un salarié pour une durée déterminée. Deux solutions s’offrent alors à vous : le recours à un CDD ou à une agence intérim. Souvent déprécié, le contrat intérim présente pourtant de nombreux avantages. Focus sur ses nombreux bénéfices.

J’ai besoin d’un travailleur temporaire, mon motif est-il valable ?

Le recours à un travailleur temporaire aussi bien en CDD qu’en contrat intérimaire est strictement encadré par la loi. Il ne doit avoir ni pour objet ni pour effet de pourvoir un poste de manière durable lorsque l’activité de l’entreprise est normale et permanente. Le motif de l’embauche doit obligatoirement faire partie des cas de recours prévus par le code du travail :

  • Pour effectuer un remplacement : absence d’un salarié pour congés (maternité, maladie…), passage provisoire à temps partiel, etc,
  • Pour faire face à un accroissement temporaire d’activité,
  • Pour pourvoir un poste à caractère temporaire (saisonnier ou d’usage),
  • Pour aider à l’insertion professionnelle d’un travailleur éloigné de l’emploi,
  • Pour compléter la formation professionnelle d’un salarié.

L’attente de l’entrée en service effective d’un salarié recruté en CDI fait partie du motif de remplacement. Vous pourrez donc tout à fait embaucher un salarié de manière temporaire.

Il est interdit de recruter des salariés en CDD ou en intérim pour remplacer des salariés grévistes, pour remplacer un salarié au cours des 6 mois suivant son licenciement pour motif économique ainsi que pour l’exécution de certaines missions considérées comme dangereuses (exposition à des produits chimiques, amiante, phosphore…). Si une entreprise utilisatrice est au fait des interdictions légales et conclut malgré cela un contrat intérim ou CDD, ce dernier sera alors automatiquement requalifié en CDI.

Bon à savoir : La durée maximale de l’embauche de salariés temporaires ne peut excéder 18 mois, renouvellement inclus.

Les avantages de choisir l’intérim

Vous savez désormais que votre motif pour l’attente d’un recrutement est valable et vous autorise l’embauche d’un salarié temporaire. Plusieurs options s’offrent alors à vous et parmi elles, il y a le recours à une agence de travail temporaire (ETT). Cette solution est de plus en plus utilisée par les entreprises en France car elle offre de nombreux avantages.

Gain de temps et recrutement de qualité

Vous êtes le chef d’entreprise d’une petite structure et vous n’avez clairement pas le temps ni les compétences nécessaires pour mener à bien un recrutement ou vous êtes directeur des Ressources Humaines et vous rencontrez des difficultés à trouver le bon candidat car le profil que vous recherchez est pénurique. Qu’importe votre situation, une agence intérim sera plus à même de gérer votre recrutement. Grâce à son expertise et ses ressources, elle possède un vivier de candidats aux profils variés et qualifiés pour une multitude de postes différents. Elle pourra alors vous proposer un ou plusieurs intérimaires qui correspondent parfaitement au poste à pourvoir de manière très rapide. Si vous êtes dans le cas d’un profil particulièrement difficile à trouver, l’ETT dispose de moyens de sourcing importants qui augmentent ses chances de trouver la perle rare.

Plus de gestion administrative

Lorsque vous souhaitez recruter des intérimaires, un contrat de mise à disposition est conclu entre vous, entreprise utilisatrice, et l’agence intérim. Ce contrat mentionne toutes vos attentes concernant le ou les salariés intérimaires : motif de recours, durée de la mission et de la période d’essai, montant de la rémunération conditions de travail…

Le contrat intérim n’engage pas deux mais trois entités, ce qui en fait l’une de ses spécificités. Ainsi l’agence intérim signe avec l’intérimaire recruté un contrat de mission, qui reprend les mêmes informations que le contrat de mise à disposition. Ce contrat une fois conclu fait de l’agence intérim l’employeur de l’intérimaire. Cela signifie donc que c’est à l’ETT de s’occuper de toutes les tâches administratives telles que la DPAE, la remise du bulletin de paie et le versement du salaire ainsi que des différentes indemnités (indemnité de fin de mission et indemnité de précarité) ou encore la visite médicale. C’est là aussi un énorme gain de temps.

Des économies financières

Le sujet du coût financier se pose forcément. Certaines entreprises sont réticentes à faire appel à des agences intérim parce qu’elles pensent que le coût sera plus important qu’une embauche via un contrat à durée déterminée. En établissant des contrats en intérim, vous versez certes une rémunération à l’ETT. Mais avez-vous pensé aux coûts cachés d’une embauche en CDD ? Si vous optez pour cette solution, vous devrez vous occuper de tout le sourcing. Cela implique la rédaction et la diffusion des offres d’emploi sur les différents canaux de communication (dont certains jobboards payants), le tri des candidatures, l’organisation des entretiens d’embauche… Vous devez également envisager les coûts engendrés par un recrutement raté. Vous aurez mené à bien tout le processus, ce qui vous aura coûté du temps et de l’argent, pour rien. Le poste n’étant toujours pas pourvu, vous devrez tout recommencer.

Bon à savoir : depuis quelques années, des agences intérim en ligne viennent concurrencer les ETT traditionnelles. Elles possèdent des process entièrement dématérialisés qui leur permettent d’offrir des prestations rapides et à moindre coût.

Les droits du salarié intérimaire

Vous avez opté pour l’intérim, tous les contrats ont été signés et votre agence intérim vous a trouvé l’intérimaire aux compétences et qualifications requises pour le poste à pourvoir en attendant que votre salarié en CDI arrive. Il ne reste maintenant plus qu’à l’intégrer au sein de votre entreprise.

Selon la loi, un intérimaire possède les mêmes droits qu’un salarié en CDI au sein de l’entreprise utilisatrice. Il doit donc bénéficier des mêmes conditions de travail que le reste du personnel. Si son poste l’exige vous devrez donc lui fournir les équipements de protection individuelle nécessaire à la réalisation de son travail durant toute la durée de sa mission. Si vous organisez une formation pour votre personnel sur le thème de la sécurité au travail et les bons gestes à adopter par exemple, le salarié intérimaire devra lui aussi être obligatoirement présent. Par ailleurs, il dispose de tous les autres dispositifs : cafétéria, salle de pause… Si vos salariés en CDI ont droit à d’autres avantages tels que des tickets restaurants ou un abonnement à une salle de sport, une fois encore le travailleur temporaire devra également y avoir droit.

Concernant son salaire, un intérimaire doit percevoir une rémunération au moins équivalente à ce qu’aurait reçu un salarié en CDI pour le même poste et à qualification égale, après période d’essai. En outre, si vous versez des primes telles que la prime de rendement ou la prime de froid, vous devrez également la verser à vos intérimaires.

En conclusion

Vous savez désormais que recruter un intérimaire dans l’attente de l’arrivée d’un nouveau salarié en CDI fait partie des motifs de remplacement valables pour recourir à l’intérim. Vous savez aussi que cette solution vous apportera une quantité de bénéfices : gain de temps et d’argent, moins de paperasse, etc. Il ne vous reste plus qu’à choisir une agence intérim qui saura cerner vos attentes et trouver le ou les intérimaires aux profils adéquats pour les missions proposées. Entre agence traditionnelle et agence en ligne, optez pour celle dont l’offre est la plus en adéquation avec vos méthodes de travail.

Des besoins en recrutement ? Contactez-nous 👇

Recruter en intérim