Gojobber

Comment devenir Assistant(e) comptable ?

Un assistant comptable (H/F), ou aide comptable, accomplit les tâches basiques de la comptabilité. Véritable professionnel(le) des chiffres, son rôle est important puisque c’est lui/elle qui traite tous les enregistrements comptables comme les factures des fournisseurs par exemple. Ses missions varient sensiblement s’il/elle exerce dans une PME/TPE, au sein d’une grande et moyenne entreprise ou dans un cabinet comptable. Si vous souhaitez en savoir davantage sur le métier d’assistant comptable, vous êtes au bon endroit.

Dans la peau d’un ou une assistante comptable

De manière générale, un assistant ou assistante comptable s’occupe des travaux d’enregistrement comptable. Néanmoins, ses tâches diffèrent en fonction de la taille de la structure qui l’emploie :

  • Dans une PME/TPE

Un poste d’assistant(e) comptable au sein d’une petite structure demande souvent plus de responsabilités. L’équipe étant réduite, il ou elle aura par conséquent plus de tâches à gérer. En plus des relances des fournisseurs et des clients, du suivi des factures et des déclarations de TVA, il ou elle pourra alors aussi être amené(e) à préparer les bulletins de paie ou effectuer les déclarations de résultats. Son responsable direct est généralement le PDG.

> Vous avez le profil si…

vous avez êtes à la recherche d’un emploi où vous pourrez travailler en autonomie et qui vous permettra de gagner en compétence, ce type de structure est fait pour vous.

  • Dans les grandes entreprises

Dans une structure de taille plus conséquente, les assistant(e)s comptables travaillent au sein d’une petite équipe et sous la direction d’un chef comptable. Chacun possède une mission bien spécifique. Enregistrement des factures, traitement des paiements ou encore saisie informatique, leur champ d’action est plus limité de par leur spécialisation.

> Vous avez le profil si…

vous êtes à la recherche d’un emploi où vous pourrez vous spécialiser dans un domaine de compétence pour obtenir une véritable expertise.

  • Dans un cabinet comptable

La polyvalence est de rigueur pour un(e) assistant(e) exerçant dans ce type de structure. Tout comme au sein d’une petite structure, les tâches demandées sont plurielles. Cela peut donc être de la simple saisie d’opérations courantes tout comme le traitement les opérations d’inventaire ou encore l’établissement des projets de compte annuel. La différence est que vous serez sous l’autorité de l’expert comptable.

> Vous avez le profil si…

vous êtes à la recherche d’un emploi où vous pourrez être un véritable couteau-suisse et traiter de nombreux sujets en même temps.

 

Quel que soit le type de structure pour laquelle vous optez, cette profession est indispensable. Dans les grandes agglomérations comme Paris, Lyon ou Marseille, mais aussi dans les plus petites villes, les offres ne manquent pas. Le tout est d’avoir le bon diplôme, les bonnes formations et l’expertise adéquate.

Les formations et les compétences nécessaires

Le métier d’assistant comptable est accessible avec un simple BAC, plus précisément, un BAC Pro Comptabilité. Accompagné de formations et d’expériences en entreprise, cela vous permettra d’accéder à ce métier. Néanmoins, obtenir des diplômes et passer des formations complémentaires permettra de faire évoluer plus rapidement votre carrière. Le BTS assistant de Gestion PME/PMI et le BTS Comptabilité Gestion, vous apprendront parfaitement le métier d’assistanat comptable. En outre, vous aurez la possibilité de suivre ces cursus soit en formation initiale, soit en alternance. Si vous optez pour la première option, il est recommandé d’effectuer au moins un stage en entreprise afin de voir comment cela se passe sur le terrain. Un autre diplôme de niveau BAC+2, le DUT Gestion des entreprises et des administrations avec l’option gestion comptable et financière permet également d’accéder à cet emploi.

Outre les diplômes, un(e) assistant(e) comptable doit savoir maîtriser certains outils informatiques indispensables à l’exécution de ses missions. Le célèbre Pack Office compte bien entendu parmi eux. D’autres logiciels propres aux comptables pourront être requis par certains cabinets comptables ou sociétés. Vous devrez également posséder des qualités personnelles telles que la rigueur, l’organisation, la curiosité ou encore la capacité à travailler de manière autonome. Autre savoir-faire important :  être à l’aise avec les chiffres.

Bon à savoir : Si vous souhaitez aller plus loin, certaines licences professionnelles conforteront vos acquis : métiers de la gestion et de la comptabilité et paye, métiers de la gestion et de la fiscalité…

L’évolution de carrière

La profession d’assistant comptable offre de jolies perspectives d’évolution. Un assistant comptable pourra devenir comptable et même responsable comptable. Si vous reprenez vos études pour valider le diplôme d’expertise comptable, vous pourrez alors prétendre à un emploi d’expert comptable et passer du statut d’employé à celui de cadre. Vous pourrez même devenir indépendant. Si vous exercez dans un cabinet durant une période assez longue, vous pourrez obtenir plus de responsabilités et passer collaborateur ou chef de mission.

Pour ce qui est du salaire, un(e) assistant(e) comptable en France gagne généralement le SMIC. Après plusieurs années de travail, vous gagnerez en expertise et pourrez alors prétendre à un meilleur salaire. Ce dernier pourra évoluer jusqu’à 24 000 euros bruts par an. De manière générale, la rémunération pour ce poste est beaucoup plus élevée au sein d’une entreprise que dans un cabinet.

Bon à savoir : si vous ne changez pas de statut, vous pourrez changer de branche et être en contact avec d’autres clients. Cette profession peut en effet s’exercer dans n’importe quel secteur. Mode, automobile, Grande distribution… les offres d’emploi sont sans limite.

Et pourquoi pas l’intérim ?

 

Trouver un poste d’assistant ou d’assistante comptable directement en CDI à la sortie de ses études peut s’avérer compliqué. En effet, le manque d’expérience peut être un frein pour certains recruteurs. Avez-vous déjà songé à l’intérim ? Pour celles et ceux qui ne l’avaient pas fait, c’est le moment de l’envisager. Le marché de l’intérim en France se porte bien. Preuve en est avec le nombre croissant de sociétés qui ont recours à une agence de travail temporaire pour leur besoin en recrutement. Depuis quelques années, c’est non seulement un changement de l’image de l’intérim mais aussi un élargissement au niveau de ses cibles qui se sont opérés. Le contrat intérimaire n’est donc plus utilisé uniquement par les sociétés du secteur logistique et du BTP. Même si elles restent majoritaires d’autres société commencent à y avoir recours, comme c’est le cas de la comptabilité.

Vous aurez donc le choix parmi les nombreuses offres d’emploi disponibles. En outre, l’accès à l’emploi est généralement plus facile en intérim. Une fois votre profil validé, votre conseiller dédié vous accompagnera au développement de votre carrière professionnelle. Vous pourrez tout à fait trouver une mission à temps plein ou à temps partiel, de longue ou de courte durée. Faites selon vos besoins ! Quel que soit votre choix, vous engrangerez forcément de l’expérience que vous pourrez valoriser sur votre CV. Pour encore plus de praticité et de rapidité, vous pouvez vous inscrire auprès d’une agence intérim en ligne. Depuis l’inscription jusqu’à la signature des contrats, tout se fait de manière électronique. Finis les longs trajets en voiture ou en transports en commun !

Bon à savoir : si vous pensiez que le contrat intérim est un contrat précaire, il n’en est rien. En France les acteurs du marché, soit les entreprises de travail temporaires et associations, oeuvrent pour justement offrir plus de protection aux salariés intérimaires. En tant que tel, vous aurez droit à une multitude d’avantages.

En conclusion

Les métiers d’assistant / assistante comptable sont donc accessibles avec seulement le BAC, mais si vous souhaitez évoluer plus rapidement pour obtenir le statut cadre en devenant expert comptable, il est alors recommandé de poursuivre vos études jusqu’au BTS voire plus et de compléter votre diplôme avec des formations professionnalisantes. En formation initiale ou en alternance, n’hésitez pas à compléter votre apprentissage par un stage en entreprise. Selon la taille de la structure, vous serez amené à effectuer des tâches différentes et votre degré de responsabilité et d’autonomie ne sera pas le même.

A la sortie de ses études, acquérir de l’expérience peut s’avérer compliqué. En effet, vous vous verrez parfois refuser un CDI ou un CDD de longue durée de part ce manque de pratique. Le moyen idéal d’en acquérir est d’opter pour un contrat intérimaire. Outre un accès facile, vous aurez la possibilité de choisir parmi un large panel d’offres celle qui correspond le mieux à vos attentes : mission à temps plein ou à temps partiel, de longue ou de courte durée… et disponible dans la France entière. Paris, Marseille ou Lyon n’attendent que vous !

Pour vous inscrire en intérim et postuler, c’est par ici 👇

Trouver mon emploi intérim