Gojobber

Comment réussir son entretien d’embauche

Votre candidature pour un poste a porté ses fruits et vous avez décroché un entretien d’embauche avec un recruteur ? C’est l’ultime étape à franchir avant d’être recruté. Pour réussir son entretien d’embauche, une phase de préparation est indispensable et conditionnera vos chances de convaincre la personne en face de vous. Du perfectionnement de votre discours à votre recherche d’informations sur l’entreprise qui vous reçoit, de nombreux points de votre entretien sont à travailler en amont pour franchir cette étape finale avec brio.

Voici donc quelques conseils pour répondre à cette fameuse question : comment réussir son entretien d’embauche ?

Bien préparer son entretien d’embauche

Préparer son entretien d’embauche est essentiel pour mener à bien cette étape incontournable de votre recrutement. De nombreux points sont à travailler avant le grand jour, et les recruteurs perçoivent toujours la différence entre les candidats préparés et les candidats qui improvisent.

Bien identifier le contexte de l’entretien

 

Lors de votre phase de préparation, il est important que vous posiez le contexte de votre entretien d’embauche. Identifiez bien la société qui vous reçoit, le poste pour lequel vous postulez et les critères auxquels vous devez répondre. Dans le cas de candidatures multiples, situation fréquente en intérim, il n’est pas rare de confondre les offres d’emploi auxquelles vous postulez. Réunissez donc tous les éléments relatifs à votre candidature pour y voir clair et optimiser votre temps dès la phase de préparation.

Il est indispensable de se renseigner sur l’entreprise qui vous reçoit. Il est très facile d’en savoir plus sur les entreprises à travers leur site Internet ou leurs réseaux sociaux. Vous pouvez également consulter votre entourage et en apprendre davantage si vous connaissez quelqu’un ayant travaillé dans la société que vous souhaitez rejoindre. Votre connaissance des produits et services qu’elle propose ainsi que ses sujets d’actualité seront un vrai plus pendant l’entretien. Vous pouvez également essayer d’obtenir le nom des dirigeants et éventuellement des membres de l’équipe au sein de laquelle vous travaillerez. Plus vous en saurez sur l’entreprise et plus vous pourrez faire preuve d’intérêt et de motivation auprès du recruteur. De plus, connaître l’environnement dans lequel vous vous trouvez vous mettra en confiance et vous serez en mesure d’être plus réactif aux informations données par votre interlocuteur. La décision peut parfois se jouer sur un simple élément qui le surprendra !

 

L’entretien d’embauche en intérim

 

En intérim, il est possible que vous passiez un entretien d’embauche avec l’agence de recrutement avant de rencontrer un recruteur. Bien qu’il soit moins formel, c’est un moment clé qui est à prendre autant au sérieux qu’un entretien traditionnel, car c’est l’agence qui vous donnera accès aux offres d’emploi et opportunités professionnelles que vous recherchez. Au fil de votre assiduité et expérience en intérim, votre conseiller pourra vous recommander auprès des recruteurs. Ainsi, vous pourrez bénéficier d’un appui solide dans votre candidature, d’une priorité aux entretiens voire même d’un recrutement sans passer par un entretien d’embauche. Votre professionnalisme est donc de mise dans chacune de vos missions d’intérim et met toutes les chances de votre côté pour vos futures missions.

 

Apprendre à se présenter et argumenter son parcours

 

Vous devez connaître votre CV et votre lettre de motivation sur le bout des doigts. Le recruteur les a consultés et risque fortement de vous interroger sur ce que vous avez mis en avant, comme des compétences, une expérience ou même un centre d’intérêt ayant retenu son attention. Le but est d’apporter des éléments en plus par rapport à ce qui est énoncé sur votre CV et votre lettre de motivation. Soyez en mesure de parler avec précision de votre formation et de vos différentes expériences et de les mettre en lien avec le poste souhaité.

N’essayez pas de vous présenter comme une personne sans faiblesse. Chaque candidat a ses zones d’ombre, et les recruteurs sont les premiers à le savoir. Au contraire, identifiez vos points faibles et apprenez à rebondir dessus. Bien souvent, vos faiblesses ne sont pas de réels obstacles et peuvent être relativisés par ce que vous avez entrepris, tant d’un point de vue professionnel que personnel. Focalisez donc votre discours sur la façon dont votre parcours justifie votre projet de rejoindre le poste, sans avoir peur de faire face à vos défauts et un manque de compétences. Un candidat réunissant toutes les qualités et toutes les expériences, ça n’existe pas !

Bien que votre discours n’aura d’impact qu’au moment de l’entretien, quelques aspects de votre prestation orale sont également à travailler en amont. Un pitch synthétique et bien articulé et une élocution fluide joueront largement en votre faveur. Apprenez donc à sélectionner les éléments pertinents de votre profil en fonction du poste que vous évoquerez au recruteur. La phase de présentation étant quasiment systématique en entretien d’embauche, entraînez-vous à vous présenter de manière précise et succincte. Vous pouvez aussi anticiper quelques questions relatives à votre formation, vos expériences et à tout autre élément mis en avant dans votre CV. En vous entraînant, vous saurez choisir vos mots plus facilement et serez à l’aise avec votre discours, ce qui favorisera votre élocution et donc la compréhension de votre interlocuteur.

Vous l’aurez compris, votre préparation est décisive sur votre efficacité en entretien d’embauche. Toutefois, cela ne signifie pas que vous devez tout apprendre par coeur et réciter un texte au recruteur ! Un juste milieu entre votre préparation et une attitude naturelle est de mise pour retenir son attention.

Pendant et après l’entretien d’embauche

Une fois le grand jour arrivé, tous les dés ne sont pas jetés ! Bien que la préparation soit essentielle, certains codes incontournables sont à respecter pendant l’entretien. De votre arrivée dans l’entreprise à votre départ des locaux, vous êtes tenus de soigner de nombreux aspects de votre première rencontre avec votre potentiel futur employeur.

 

La tenue, la posture et le discours pendant l’entretien

 

La première impression se fait à travers votre heure d’arrivée et votre tenue vestimentaire. Prévoyez d’arriver plus tôt que l’heure indiquée, surtout dans le cas de grands locaux où vous pourriez ne pas trouver le chemin du premier coup. Selon les entreprises, leur secteur d’activité mais aussi le poste pour lequel vous postulez, la tenue de rigueur pour un entretien peut être différente. Des vêtements corrects et décontractés au costume complet, il est important d’adapter votre apparence au milieu professionnel dans lequel vous vous rendez. Ainsi, le recruteur vous imaginera mieux en situation professionnelle et vous ne porterez pas l’étiquette du visiteur !

Tout au long de l’entretien, votre posture doit être maîtrisée. C’est un détail très révélateur sur votre personnalité, votre sérieux et votre motivation. Une posture droite fera de vous quelqu’un d’ouvert avec qui il est agréable de discuter. Évitez donc d’avoir les bras croisés, de vous enfoncer dans votre chaise et d’adopter un air nonchalant. Enfin, soyez souriant sans trop en faire et regardez votre interlocuteur dans les yeux.

Votre discours doit être dynamisé de phrases courtes allant droit au but. Si vous avez des tics de langage, essayez de vous en débarrasser autant que possible pendant votre phase de préparation. Pour cela, n’hésitez pas à vous entraîner avec un proche. Afin de montrer votre intérêt pour le recruteur et l’entreprise, il est pertinent de poser des questions. Vous pouvez rebondir à une question qui vous est adressée, ou vous intéresser à un élément que vous avez relevé dans votre recherche préliminaire.

 

Et après l’entretien ?

 

Une fois l’entretien conclu, vous pouvez vous intéresser aux étapes à venir, comme un ou plusieurs éventuels entretiens complémentaires ou le délai de réponse. Par cette simple initiative, vous montrez une nouvelle fois que vous êtes motivé et que vous avez hâte de rejoindre l’entreprise. Veillez à remercier l’ensemble de vos interlocuteurs avant de quitter le lieu où vous avez été reçu. Saluez également les personnes que vous croisez sur votre chemin vers la sortie. En entrant comme en sortant, veillez à être poli et respectueux avec chaque membre du personnel que vous rencontrerez. La bonne impression ne se fait pas uniquement auprès des seuls décisionnaires !

En conclusion

Pour trouver un travail, l’entretien d’embauche est l’ultime étape du processus de recrutement et peut intervenir plusieurs fois dans votre vie professionnelle. Il est donc essentiel que vous redoubliez d’effort pour avoir toutes les cartes en main et assurer le jour J. La préparation de votre entretien est un travail indispensable et crédibilisera considérablement votre discours et force de persuasion. De plus, face à l’employeur, certaines règles de bonne conduite sont également à respecter. Ces conseils vous donneront donc un véritable coup de pouce et constituent votre mode d’emploi pour réussir votre entretien d’embauche et décrocher le job de vos rêves !

 

Vous souhaitez que l’un de nos conseillers vous aident à trouver un emploi ? C’est par là 👇

Trouver mon emploi intérim