Recruteur

L’intérim pour remplacer un salarié en arrêt maladie

PME ou grande entreprise issue de n’importe quel secteur d’activité, vous serez forcément amené à devoir remplacer l’un de vos salariés en arrêt maladie de longue durée. Si le défaut de l’un de vos salariés pendant quelques jours peut éventuellement être géré par le reste de son équipe, un arrêt de longue durée peut engendrer des problématiques plus importantes, notamment au niveau de votre activité et de votre productivité.

Vous pouvez vous lancer dans la recherche d’un remplaçant en CDD mais songez au temps et à l’argent que vous allez investir dans son recrutement. D’autant plus si votre besoin est urgent. Une autre solution s’offre à vous : l’intérim. Zoom sur l’intérêt d’avoir recours à une agence intérim pour le remplacement d’un salarié en arrêt maladie.

Le remplacement d’un salarié absent, un motif valable

Le recours à l’intérim est encadré par le code du travail. Il ne doit pas avoir pour but de pourvoir durablement à un emploi lié à l’activité normale et permanente de l’entreprise. En outre, pour embaucher un ou plusieurs intérimaires, il est impératif que votre motif de recours fasse partie de ceux présents dans la liste établie par la loi.

Faire appel à une agence de travail temporaire afin de remplacer l’un de ses salariés en CDI en congés maladie est un motif valable. Vous n’avez plus qu’à choisir l’agence intérim qui saura vous trouver rapidement un travailleur temporaire aux qualifications et à la certification professionnelle requises pour le poste vacant.

Les agences intérim, ce n’est pas ce qui manque ! En effet, le recours à ce contrat temporaire séduit toujours plus d’entreprises chaque année. Outre les ETT traditionnelles, vous aurez désormais le choix de faire appel à des ETT 100% en ligne. Plus avantageuses en termes de coût, elles sont également capables de trouver des profils au plus proche de vos exigences grâce à des méthodes de matching innovantes, et ce dans un délai très court.

Combien de temps peut durer le remplacement du congé maladie ?

Le remplacement de votre salarié en CDI étant temporaire, la durée du contrat de mission de l’intérimaire est donc limitée dans le temps. C’est d’ailleurs vous qui la définissez dans le contrat de mise à disposition. Ce contrat est conclu entre vous, l’entreprise utilisatrice, et l’agence intérim et permet de sceller votre engagement mutuel. En outre, certaines informations doivent obligatoirement y figurer telles que votre motif de recours, le montant du salaire que vous souhaitez lui verser, le lieu de la mission et les horaires ou encore la durée. Toutes ces mentions légales se retrouveront également dans le contrat de mission conclu entre l’entreprise de travail temporaire et le travailleur intérimaire.

La durée maximale d’un contrat de mission intérimaire est de 18 mois, renouvellement inclus. Dans certains cas exceptionnels, cette durée peut être allongée à 24 mois ; pour une commande exceptionnelle à l’exportation ou une mission exécutée à l’étranger. Elle peut même atteindre 36 mois pour un cycle de formation effectué en apprentissage.

Bon à savoir : le contrat de mise en disposition possède une particularité que les autres contrats n’ont pas : la période de souplesse. Cette clause permet à l’entreprise utilisatrice d’allonger ou de raccourcir la durée de la mission de l’intérimaire sans avoir à faire d’avenant sur le contrat de travail et sans justification.

Terme précis ou imprécis ?

 

Le contrat intérim peut être conclu avec un terme précis ou non selon les motifs de recours invoqués. Pour qu’une mission puisse être à terme précis il faut que ce soit pour :

  • remplacer un salarié passé provisoirement passé à temps partiel,
  • remplacer un salarié parti avant la suppression définitive de son poste,
  • assurer un accroissement temporaire d’activité. 

Pour les autres cas, et notamment le remplacement de salariés absents en congés maladie, la durée du contrat de mission peut être à terme imprécis. Selon l’évolution de l’état de santé de votre salarié, sa période d’absence pourra varier. Vous ne connaitrez donc pas forcément la date à laquelle il reprendra son poste de travail. Ainsi, le contrat de travail de l’intérimaire prendra fin à son retour.

Les avantages de l’intérim

Le droit du travail offre la possibilité de choisir parmi plusieurs contrats temporaires pour son besoin en recrutement. Faire appel à une agence de travail temporaire pour le remplacement d’un salarié absent pour maladie ne présente que des avantages. En effet, votre travailleur en CDI n’a pas prévu à l’avance de tomber malade et son remplacement devra donc être fait dans l’urgence. D’autant plus s’il occupe un poste clé ou si son absence survient à un moment où votre entreprise est en plein pic d’activité.

Vous n’avez donc sûrement pas le temps de gérer toute la procédure d’embauche à savoir la rédaction de l’offre d’emploi, la programmation des entretiens, etc. Grâce au contrat de mise à disposition conclu avec l’entreprise de travail temporaire, ce sera à elle de se charger du recrutement. Ses importantes capacités de sourcing et son large vivier de candidats lui permettront de vous proposer, dans un délai très court, un ou plusieurs intérimaires ayant la qualification professionnelle exigée pour le poste vacant. En plus de gagner du temps, vous gagnez également de l’argent. En effet, effectuer l’embauche d’un salarié temporaire vous-même engendre des coûts cachés tels que la rémunération de l’employé affecté à cet tâche, le paiement pour la diffusion des offres…

Si vous ne vous occupez pas de la gestion de l’embauche en amont, vous n’aurez pas non plus à vous occuper de toutes les tâches administratives qui suivent : émission du bulletin de salaire, versement de la rémunération, de l’indemnité de congés payés, de l’indemnité de fin de mission ni même de la visite médicale. Le droit du travail est clair à ce sujet : le contrat de mission est conclu entre le salarié intérimaire et l’entreprise de travail temporaire. C’est donc cette dernière qui est son employeur et ce statut l’oblige à prendre en charge la gestion administrative.

En conclusion

Si l’un de vos salariés en CDI vient à s’absenter pour cause de maladie, vous devrez procéder rapidement à son remplacement. Le droit du travail vous permet d’opter pour plusieurs contrats de travail temporaire. Si votre besoin est urgent et/ou que vous n’avez pas les ressources en interne pour assumer l’embauche d’un remplaçant, l’intérim se révèle être la solution la plus adéquate.

Une entreprise de travail temporaire saura vous proposer un salarié intérimaire à la qualification professionnelle requise pour le poste vacant dans un délai très court. Par ailleurs, c’est elle qui se chargera de toute la gestion administrative relative à son embauche (bulletin de paie, versement de la rémunération et des indemnités…) car ce sera elle son employeur. En tant qu’entreprise utilisatrice, vous signerez uniquement avec l’entreprise de travail temporaire un contrat de mise à disposition. Il y fait figurer les mentions légales obligatoires concernant le remplacement : le motif de recours à un travailleur temporaire, le lieu de travail, les horaires ou encore la durée de la mission. Concernant cette dernière, un contrat temporaire possède une durée limitée de 18 mois, renouvellement inclus et son terme pourra être précis ou non. Vous savez désormais que l’intérim est une solution avantageuse afin de pouvoir remplacer l’un de vos salariés en CDI absent pour maladie. Si vous souhaitez savoir combien va vous coûter un intérimaire plus en détail, notre article consacré à ce sujet pourra y répondre.

Vous souhaitez faire appel à une agence d’intérim ? C’est par ici 👇

Recruter en intérim