Chercher une missionMon Cash
Nouveau
Se connecterJe suis une entreprise
Accueil Focus métier
Tout savoir sur la FIMO
Focus métier

Tout savoir sur la FIMO

Si vous souhaitez exercer le métier de chauffeur-routier, la FIMO est la certification obligatoire à valider !
Sommaire

Destinée au chauffeur poids lourd (PL), la FIMO est une formation indispensable à tout salarié désirant conduire un véhicule pour le transport de marchandises ou de voyageurs. Le titulaire de cette formation accèdera alors plus facilement aux offres d'emploi d'une société de transport routier ou toute autre entreprise à la recherche d'un chauffeur PL. Focus sur la formation FIMO.

Qu'est-ce que la FIMO ?

La FIMO, Formation Initiale Minimum Obligatoire, est une formation obligatoire depuis septembre 2009 pour les conducteurs de véhicule au PTAC (Poids Total Autorisé en Charge) supérieur à 3,5 tonnes pour le transport de marchandises et comptabilisant plus de 8 places (hors conducteur) pour le transport de personnes. Les chauffeurs routiers mais aussi les chauffeurs de bus ou d'autocar sont donc concernés. Cette formation approfondie est reconnue par les branches professionnelles ainsi que le Ministère des Transports.

Pour pouvoir accéder à cette formation de transport, le conducteur doit être âgé d'au moins 21 ans et être titulaire du permis C, EC ou ED pour la FIMO marchandises et du permis D ou DE pour la FIMO voyageurs. Même si vous n'êtes pas salarié, vous pouvez tout à fait accéder à cette formation professionnelle. Grâce à la FIMO, vous aurez la qualification nécessaire pour pouvoir postuler à un emploi dans le transport routier.

FIMO VS FCO

La formation FIMO ne doit pas être confondue avec la FCO, Formation Continue Obligatoire. Cette dernière est une formation qui doit être suivie tous les 5 ans par tous les chauffeurs en activité à partir de l'obtention de la qualification initiale et permet le renouvellement de cette dernière.

Sa durée est de 35 heures sur 5 jours consécutifs. La FCO permet de remettre à jour les connaissances des conducteurs sur les réglementations et la sécurité.

Les objectifs et le contenu de la formation

Cette formation pour chauffeur routier ou pour conducteur de bus combine à la fois la pratique et la théorie. Une partie de la formation se déroulera donc dans une salle et une autre sur le terrain. Sa durée est de 140 heures, réparties sur 4 semaines. Le programme porte sur 4 grands axes :

/ La conduite rationnelle et en toute sécurité de véhicules

Cette partie traite des connaissances basiques d'un véhicule ainsi que sur le dispositif à mettre en place en matière de chargement, d'arrimage ou de manutention des marchandises.

/ La connaissance et l'application des règles en vigueur dans le transport routier

Dans cette partie, la réglementation du code de la route au niveau national et international est examinée. Certaines connaissances en matière de sécurité routière tels que les temps de repos à respecter sont également abordées.

/ La prévention des risques et la sécurité relatives à la santé, à la sécurité routière et à la sécurité environnementale.

Cette leçon a pour objectif d'insister sur les différents risques encourus, que ce soit sur la route ou lors du chargement du camion. La conduite préventive, le secourisme ou la réglementation en matière d'écologie et d'environnement sont également des sujets traités (développement durable, conduite responsable, etc.)

/ La connaissance du transport et de la logistique

Dans cette leçon, c'est l'occasion pour les futurs conducteurs d'en apprendre davantage sur le secteur de la logistique et des transports. Les salariés se forment aussi au respect de l'image de marque de leur entreprise et la relation avec le public.

L'obtention de ce titre professionnel

Pour obtenir cette qualification initiale et pouvoir conduire des véhicule de plus de 3,5 tonnes, il faut avoir effectivement suivi la formation et avoir réussi le test d'évaluation final. Ce dernier se présente comme un questionnaire à choix multiples de 60 questions auquel il faut avoir répondu correctement à au moins 36 d'entre elles. Les routiers qui réussissent cette épreuve se voient remettre une Carte de Qualification de Conducteur (CQC) par l'organisme de formation mandaté par l'État.

Chaque organisme de formation fixe son propre tarif. Le prix de la FIMO s'élève en moyenne aux alentours de 2 000 euros. Seul un organisme agréé par le Ministère des Transports peut délivrer cette qualification. Il existe plusieurs centres par départements et plusieurs sessions sont organisées chaque année. N'hésitez pas à vous rapprocher de votre Pôle Emploi afin d'accéder à la liste des organismes et à vous renseigner sur les moyens de financement existants.

Peut-on exercer le métier de conducteurs poids lourd sans la FIMO ?

Si vous n'êtes pas détenteur de cette certification, vous risquez une contravention de 3ème classe lors d'un contrôle et votre employeur risque une amende. Néanmoins, sous certaines conditions définies par la loi, la FIMO n'est pas obligatoire. C'est le cas si les véhicules :

  • ne dépassent pas une vitesse maximale autorisée de 45 km/h,
  • sont affectés aux services des forces armées, à la protection civile, aux pompiers ou aux forces de l'ordre (police, gendarmerie),
  • subissent des tests d'amélioration techniques, de réparation et d'entretiens ou des véhicules neufs non mis en circulation,
  • sont utilisés en cas d'urgence ou lors de mission de sauvetage,
  • sont utilisés lors de cours de conduite dans le but d'obtenir le permis de conduire,
  • sont utilisés à but privé pour le transport non commercial de personnes et de biens.

Passer du transport de marchandises au transport du public

Les formations Passerelle voyageurs ou Passerelle marchandises permettent aux conducteurs qui le souhaitent de se reconvertir. Comme pour la FCO, la formation accélérée dure 35 heures.

Pour pouvoir passer la Passerelle voyageurs, vous devrez être détenteur d'un permis d'un permis D en cours de validité et de la FIMO marchandises. Quant à la Passerelle marchandises, vous devrez détenir le permis C en cours de validité ainsi que de la FIMO voyageurs.

Cette formation peut être suivie auprès du même organisme. Son coût varie également en fonction de chaque établissement agréé mais demeure cependant moins cher ; environ 700 euros.

Se former en intérim

Si vous travaillez en intérim c'est votre employeur, soit votre entreprise de travail temporaire (ETT), qui doit s'assurer que vous disposez effectivement du permis de conduire requis et de l'attestation de formation professionnelle initiale.

Dans le cas où vous êtes à la recherche d'un emploi en tant que chauffeur de bus ou chauffeur routier et que vous ne disposez pas de l'attestation, plusieurs solutions sont à votre disposition.

D'une part, vous pouvez vous rapprocher de votre conseiller dédié au sein de votre entreprise de travail temporaire afin de voir si elle offre la possibilité de financer tout ou une partie de la formation. En effet, certaines agences disposent de budgets alloués à cette dernière. D'autre part, vous pouvez utiliser votre CIF intérimaire (Congé Individuel de Formation intérimaire) si vous avez effectué 1 600 heures d'intérim dans les 18 derniers mois, dont 600 heures dans l'ETT qui signera l'autorisation d'absence.

Votre CPF (Compte Personnel de Formation) est aussi un autre moyen de financement. Si vous avez cumulé le nombre d'heures minimum suffisant, vous pourrez prétendre à 150 heures de formation.

En conclusion

Pour pouvoir exercer le métier de chauffeur et transporter des biens ou des personnes, vous devez obligatoirement avoir obtenu la FIMO, en plus du permis de conduire adéquat au type de véhicule conduit. Cette attestation professionnelle dure 140 heures réparties sur 4 semaines et aborde plusieurs thématiques liées au code de la route, à la sécurité routière ou encore la prévention des risques. Plusieurs moyens de financement sont à disposition des salariés en CDI mais aussi des salariés intérimaires. Renseignez-vous auprès de votre Pôle Emploi ou de votre agence d'intérim pour savoir quels centres agréés pourront vous accueillir et à quel coût.

Vous souhaitez accéder à nos offres d'emploi de chauffeur poids lourds ?

Inscrivez-vous ici :

Je trouve mon emploi

Vous aimerez aussi

Comment calculer mon salaire en intérim

Pour calculer son salaire en intérim, il faut prendre en compte certaines rémunérations supplémentaires qui n'existent pas avec les autres contrats de travail.

Travailler en intérim dans le secteur des transports

Sur le secteur des transports, les opportunités d'emplois sont nombreuses, surtout en intérim. On fait le point.

Les 10 fausses idées reçues sur l’intérim

"Les salaires en intérim sont bas", "on ne trouve que des emplois non qualifiés en intérim". Stop aux préjugés ! Découvrez les 10 fausses idées reçues sur l'intérim.
Découvrir plus d'articles
Devenir recruteur indépendantLa Gojob FoundationGojob recrute